La Femme dionysiaque chez Anne Hébert

Annabelle M. Rea

Depuis Le Torrent (écrit en 1945), Anne Hébert se sert du mythe de Dionysos. L'ancienne Lydie, pays de l'Asie Mineure, dans ses multiples associations avec le dieu grec, semble présenter une clef pour la compréhension de L'Enfant chargé de songes (1992), car, entre le personnage de Lydie Bruneau et le culte de libération extatique, nous discernons de nombreux parallèles. L'article explore également des allusions mythologiques dans le portrait de Camille Jouve et d'Aline Boudreau ainsi que le rôle de l'intertextualité biblique, avec la ?marchande de pourpre? des Actes des Apôtres, elle aussi appelée Lydie. Pour finir, nous nous penchons sur deux références cinématographiques qui nous éclairent aussi à propos des composantes de ce court texte si riche.