Le petit et le fragmentaire pour signifier le monde (bis)

Isabelle Boisclair

L'article se penche sur quatre fragments du recueil Un jardin dans la nuit (contes et poèmes) (2001) donnant la voix à des sujets minorés - une jeune femme, un ado, un enfant et un bébé -, figurés dans des situations banales du quotidien. Ces vignettes traduisent une poétique de l'ordinaire toute monettienne valorisant, sans jamais les idéaliser, les sujets vulnérables.