Troubles dans la sexualité : « entre-deux » féminin et processus d’asexuation dans Les chambres de bois

Loic BOURDEAU

Le présent article souhaite montrer comment le roman Les chambres de bois est construit sur une constante instabilité identitaire résultant en une asexualité. Il s’agit de considérer Catherine comme étant en proie aux autres et non libre de s’affirmer. Ce faisant, elle oscille entre divers statuts (fille, mère, objet) qui l’éloignent en permanence de la sexualité. Qu’elle soit femme-mère, femme-objet ou femme-enfant, l’accès au désir n’est jamais vraiment autorisé et complet.