Présences du Cantique des Cantiques dans Le tombeau des rois d'Anne Hébert : incorporation et déplacements

Anne-Renée CAILLÉ

S’il a déjà été établi que la Bible a enrichi et inspiré l’œuvre d’Anne Hébert, la présente étude s’attardera plus précisément aux présences du poème de l’Ancien Testament, le Cantique des Cantiques, au sein du recueil Le tombeau des rois. Nous verrons que les incorporations ponctuelles de différents motifs du texte biblique ne se font pas sans certains déplacements sémantiques qui suggèrent un rapport critique au texte sacré et surtout, à ses récupérations dogmatiques et morales. Au coeur de ce grand poème d’amour se trouvent les germes d’une union profanatrice que la poète prend le parti de faire sourdre, dans un acte de recréation exégétique inusité et lucide.