De la lecture au dialogue : García Lorca dans Un habit de lumière

Carmen MATA BARREIRO

Cet article étudie l’exploration de l’univers anthropologique et esthétique de la culture espagnole dans le roman Un habit de lumière d’Anne Hébert, et la façon dont la lecture de l’œuvre du poète et dramaturge Federico García Lorca, qui faisait partie de sa bibliothèque, enrichit cette approche. La première partie analyse la théâtralité dans ce roman et le dialogue qu’Anne Hébert établit avec certaines pièces de Lorca, dont Le public. Une deuxième partie étudie le passage du réel au mythe à l’aide d’une approche mythocritique. Une attention particulière est accordée aux symboles et mythes associés à la corrida.

.