Une rencontre littéraire avec Gail Scott

Dans le cadre de ses activités, le Centre Anne-Hébert,
en collaboration avec VersUS (Groupe de recherche en études littéraires et culturelles comparées du Canada et du Québec de l’Université de Sherbrooke), le Conseil des Arts du Canada et la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke présente :

Une rencontre littéraire avec Gail Scott

Écrivaine anglophone et traductrice anglo-montréalaise, Gail Scott a été journaliste au journal The Gazette et auGlobe and Mail de 1967 à 1980. Elle est cofondatrice du magazine culturel Spirale et de Tessera, revue de critique et d'écriture au féminin. Elle a collaboré à plusieurs revues dont la Nouvelle barre du jour, Sorcières, Arcade et The Massachusetts Review. Elle a aussi été professeure de journalisme à l'Université Concordia de 1982 à 1989. Son premier roman, Héroïne, publié en 1987, a été traduit en français aux éditions Remue-ménage en 1988. Elle a également participé à l'ouvrage collectif La théorie, un dimanche. Plusieurs de ses textes ont été publiés dans des anthologies, dont Serious Hysterics, Resurgent et Likely Stories, A Postmodern Sampler. Elle a prononcé des conférences et participé à de nombreuses lectures publiques, tant au Canada qu'aux États-Unis. En 1999, son roman Main Brides: against ochre pediment and aztec sky a été traduit sous le titre Les fiancées de la main : sur fronton ocre et ciel aztèque et paru chez Leméac. Son dernier roman My Paris est paru chez Héliotrope en 2010.

Le mardi 3 avril 2012
à 16 h 15
au local A4-166
Faculté des lettres et sciences humaines
Université de Sherbrooke