Pratiques des grandes entreprises au Québec en regard de la coordination de retour au travail

Chercheure principale: Marie-José Durand 

Cochercheures: Iuliana Nastasia et Marie-France Coutu

Période: 2013-2015

Financement: Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST)

Résumé : Les incapacités prolongées et les coûts qui leur sont associés peuvent être significativement réduits par la présence de coordonnateurs de retour au travail (CoRAT). Cependant, l’ampleur et la forme que prennent les pratiques des personnes impliquées dans la coordination du RAT au Québec semble méconnue.

Cette étude quantitative visait à décrire ces pratiques au sein de grandes organisations québécoises en poursuivant trois objectifs: 1) décrire les personnes impliquées dans la coordination du RAT et les organisations pour lesquelles elles travaillent; 2) décrire les tâches et activités réalisées par ces personnes, établir les qualités et aptitudes qu’elles doivent posséder à cette fin et identifier les acteurs avec lesquelles elles sont appelées à collaborer; et 3) explorer les leviers et les obstacles à l’accomplissement de leurs tâches et activités, de même que ceux associés au RAT. Les données requises ont été obtenues à l’aide d’un sondage en ligne auquel 195 personnes assumant le rôle de CoRAT ont répondu.

Le CoRAT québécois type est une femme œuvrant dans le secteur privé, âgée de 35 à 54 ans, titulaire d’un diplôme universitaire et travaillant activement dans cette sphère depuis près de 13 ans. Ces professionnelles réalisent des tâches variées appartenant à quatre champs de compétences. L’exercice de ces fonctions suppose un éventail de qualités et aptitudes permettant d’établir des relations interpersonnelles de qualité. Dans ce cadre, celles-ci collaborent principalement avec le travailleur absent et son supérieur immédiat. L’intensité de leurs pratiques varie cependant selon leur domaine de formation. Les leviers et obstacles au RAT semblent en grande partie associés au gestionnaire (supérieur immédiat). La gestion des troubles de santé mentale comporte également des défis particuliers.

Publications liées

Article scientifique

Rapport de recherche

  • Durand MJ, Coutu MF, Nastasia I, Bernier (2016) Pratiques des grandes organisations au Québec en regard de la coordination du retour au travail. Montréal, Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité au travail, Rapports scientifiques : R-934

Article de vulgarisation

  • Blanchet S (2017). Regard sur le rôle des coordonnateurs du retour au travail. Prévention au travail (Recherche à l’IRSST

Résumé publié