Hommage au fondateur du CAPRIT, Pr PATRICK LOISEL  

Le Pr Loisel a été un pionnier dans la recherche sur la prise en charge des maux de dos au Québec et ses travaux ont largement dépassé les frontières, devenant des modèles d’interventions à suivre.  Il est le père fondateur du Centre d’action en prévention et réadaptation de l’incapacité au travail (CAPRIT) de l’Université de Sherbrooke et premier titulaire de la Chaire de recherche en réadaptation au travail (JA Bombardier, Pratt & Whitney Canada). Par ses travaux et multiples engagements et initiatives, il a permis à l’Université de Sherbrooke (campus Longueuil) de développer une expertise internationalement reconnue dans le domaine de la prévention de l’incapacité au travail.  

Tout au long de sa carrière, ses contributions à la recherche, à la formation et à la pratique dans le domaine de la réadaptation au travail se sont avérées d’une richesse exceptionnelle. D’abord professeur à l’Université de Sherbrooke de 1985 à 2009, Pr Patrick Loisel a a également œuvré à l’University of Toronto, au Canadian Memorial Chiropractic College et à l’University of Ontario Institute of Technology. Chirurgien orthopédiste, il a dédié sa carrière, dès 1990, à la recherche clinique en prévention de situation de handicap au travail pour les affections musculo-squelettiques. 

Son premier travail original dans ce domaine, nommé le « modèle de Sherbrooke », a eu un impact majeur sur l’évolution de la prise en charge des maux de dos. Cette étude a été la première à démontrer un impact positif de l’intervention en milieu de travail pour faciliter le retour au travail, avant d’être ensuite reprise intégralement aux Pays-Bas. Ce modèle inspire aujourd’hui tant les chercheurs internationaux que les praticiens en réadaptation au travail. Pr Loisel a également dirigé, en 1997, une équipe de recherche interdisciplinaire en prévention d’incapacités au travail financée par le Fonds de Recherche du Québec en Santé (FRQS). Sous son leadership charismatique, cette équipe a développé le paradigme d’incapacité au travail, maintenant reconnu internationalement. À cette même époque, il a aussi énormément contribué au développement de la recherche en adaptation-réadaptation en dirigeant pendant cinq ans (1994-1998) le comité scientifique du Réseau provincial de recherche en adaptation-réadaptation (REPAR) et en créant le regroupement stratégique en réadaptation au travail du REPAR. 

À la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke (dès l’an 2000), Pr Loisel a été un moteur dans le développement des programmes de deuxième cycle pour des professionnels en exercice. En 2000, il a également proposé, avec une équipe de 24 professeurs provenant de neuf universités canadiennes, un programme stratégique de formation des chercheurs dans ce domaine, qui a été financé par quatre instituts des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et trois partenaires externes, dont le REPAR, le FRQS et l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST). Ce programme transdisciplinaire de troisième cycle fut une innovation internationale : il a tenu sa première session d’été en juin 2003 et fut offert pendant sept ans à l’Université de Sherbrooke. Fort de ce succès, ce programme a été offert pendant six autres années à l’University of Toronto. Pendant 13 ans, ce programme transdisciplinaire a regroupé 112 étudiants canadiens et internationaux, plus de 30 mentors ainsi qu’un grand nombre de conférenciers invités provenant de 18 pays. Depuis quelques années maintenant, ce programme est aussi offert en Europe. 

Au cours de sa carrière de professeur-chercheur, Pr Loisel a supervisé plusieurs étudiants de maîtrise, du doctorat et de postdoctorat. Il a également collaboré avec plusieurs chercheurs canadiens, hollandais, américains, chinois et brésiliens à de nombreux projets de recherche visant à développer de nouvelles données probantes pour la prise en charge de l’incapacité au travail. Son réseautage et son leadership international ont ainsi contribué à la mise sur pied, en 2010, du « Workplace Disability Prevention and Integration Scientific Committee » de l’«International Commission on Occupational Health », qui permet la tenue d’une conférence à tous les deux ans. À la conférence de 2019, un « prix Patrick Loisel » a été créé en son honneur, soulignant de ce fait sa contribution exceptionnelle à la formation d’une relève de chercheurs internationaux. 

Pr Loisel est également l’auteur de plus d’une centaine de publications, sans compter d’innombrables présentations dans ce domaine. Il est d’ailleurs coéditeur du premier livre dans le domaine de la prévention et de la gestion de l’incapacité de travail, soit le « Handbook of Work Disability » (Springer), devenu une référence incontournable dans le domaine depuis sa parution en 2013. 

Par ses travaux, il a participé au décloisonnement des frontières entre la médecine et l’univers du travail. En plus de cette carrière exceptionnelle, il est reconnu par ses étudiants et ses collègues comme un homme accessible, visionnaire et mobilisateur. Il aura su, au cours de sa carrière, stimuler le meilleur de plusieurs chercheurs.

Les membres du CAPRIT souhaitent le remercier pour sa contribution remarquable. C’est avec grande fierté que nous continuerons à faire rayonner cet héritage en matière de recherche et de formation dans le domaine de la prévention de l’incapacité au travail.