L’UdeS lance le Centre RBC d’expertise universitaire en santé mentale

3 novembre 2016

Cette vidéo montre quelques exemples des ressources de l'Université de Sherbrooke faisant partie du Centre RBC d’expertise universitaire en santé mentale. Ce centre avant-gardiste créé en novembre 2016 est destiné aux jeunes de l’Estrie et de la Montérégie, qui peuvent bénéficier d’une évaluation plus complète grâce à une meilleure collaboration entre plusieurs intervenants en santé mentale. Ces services sont rattachés à quatre facultés.

Anxiété, phobie, dépression : près d’un tiers des jeunes Québécois âgées entre 15 à 24 ans présentent un niveau élevé de détresse psychologique. Pour ces jeunes et leur famille, l’accès et la continuité des services dont ils ont besoin sont des enjeux importants ayant un impact direct sur leur mieux-être. En se mobilisant avec ses partenaires, pour aider les jeunes et leur famille à obtenir l’aide adéquate au bon moment, l’Université crée le Centre RBC d’expertise universitaire en santé mentale.

Les soins requis, au bon moment, dispensés par le professionnel le plus approprié

Ce centre avant-gardiste est destiné aux jeunes de l’Estrie et de la Montérégie. Ils pourront bénéficier d’une évaluation plus complète grâce à une meilleure synergie entre les chercheurs, étudiants et autres intervenants du milieu universitaire et l’ensemble des intervenants du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, des établissements scolaires et des organismes du milieu communautaire.

«Ce sont d’abord les jeunes concernés et leur famille qui bénéficieront du Centre, explique le directeur Robert Pauzé, professeur au Département de psychoéducation. L’objectif peut se résumer ainsi : le bon service, au bon moment, facilement accessible et basé sur les meilleures pratiques. Pour la population visée, qui doit parfois rencontrer plusieurs spécialistes de différents milieux dans un suivi long et sérieux, il se traduit par un accompagnement personnalisé, mieux intégré dans le milieu de vie des jeunes et par des services mieux coordonnés entre les ressources.»

Luc R. Borduas, président de La Fondation de l’Université de Sherbrooke, Normand Legault, président de la campagne majeure, Lucie Bégin, vice-présidente régionale chez RBC, Robert Pauzé, directeur du Centre, Luce Samoisette, rectrice, et Sarah Marcil, étudiante en psychoéducation.

Prévention et dépistage précoce 
Ensemble, les partenaires du Centre mettront en place des activités favorisant la promotion, la prévention des troubles de santé mentale et le dépistage précoce des jeunes en difficulté. L’impact escompté permet d’espérer une réduction du nombre de personnes nécessitant des services en santé mentale.

Pour Normand Legault, président de la campagne majeure D’avenirs et de passions : «L’annonce d’aujourd’hui met en relief une partie importante de la mission de l’Université de Sherbrooke, celle d’aider la collectivité. En effet, grâce au projet de Centre RBC d’expertise universitaire en santé mentale, la population pourra bénéficier de son enseignement et de sa recherche de haut niveau en lien avec la santé mentale. Je tiens à remercier chaleureusement RBC Banque Royale pour cet appui remarquable.»

«En plus de faire avancer les connaissances en santé mentale grâce à cette vaste collaboration entre les différents experts, la mise en place d’un tel modèle constitue pour l’Université de Sherbrooke un véritable positionnement dans sa mission. Réalisé dans un contexte universitaire de formation des futurs professionnels, il contribuera à identifier les meilleures pratiques et à les partager avec les autres partenaires en santé mentale afin qu’elles soient implantées pour offrir de meilleurs services à la population», mentionne la rectrice de l’Université de Sherbrooke, professeure Luce Samoisette.

«Avec un don de 1,5 million $, RBC est fière de contribuer à la création de ce projet structurant qui mettra à profit toutes les ressources du milieu pour s’attaquer de façon novatrice à une problématique particulière de notre région », indique Lucie Bégin, vice-présidente régionale, Estrie/Montérégie /Centre du Québec /Beauce.

À propos des cliniques universitaires en santé mentale 
Par ses facultés d’Éducation, de Lettres et sciences humaines, de Médecine et des sciences de la santé et des Sciences de l’activité physique, l’Université de Sherbrooke met à la disposition de la population des cliniques universitaires où étudiants et professeurs offrent des services directs dans un contexte de formation de pointe. Ainsi, les quelque 2400 étudiantes et étudiants de l’Université qui œuvrent dans les différentes cliniques verront leur formation bonifiée par l’intégration de compétences multidisciplinaires.