Développement de cell chips et leur utilisation pour le criblage de substances bioactives et le développement d’outils de diagnostic clinique

Ce programme de recherche vise principalement à développer et à utiliser des biopuces ( ou puces à cellules, biocapteurs) pour étudier l'effet des propriétés physico-chimiques de surfaces composées de polymères et/ou de bio-polymères. Ces derniers seront utilisés comme surfaces anti-adhérentes dans des échafaudages qui supportent la formation de micro-vaisseaux (i.e., angiogenèse) pour moduler la réponse cellulaire dans un environnement 3D. Nous produisons des biopuces 2D avec des propriétés interfaciales différentes en chaque point. Pour cela, nous déposons sur une surface solide un film réticulé organique grâce à un réacteur au plasma. Sur cette surface modifiée, nous déposons différents polymères synthétiques ou biologiques et/ou des molécules bioactives avec un robot appelé Biochip Arrayer. Les biopuces sont caractérisées par Microscopie à Force Atomique (AFM), (XPS), (SPR), et (QCM). Des cellules sont mises en culture sur ces biopuces et leur comportement est corrélé avec les propriétés des surfaces. Des puces 3D sont aussi produites comme précédemment pour étudier l’effet de biosignaux dans un environnement 3D.

Par exemple, sur ces biopuces, nous immobilisons des molécules activant l’angiogenèse pour mieux comprendre comment développer des matrices permettant de moduler l’orientation des micro-vaisseaux. Dans un autre ordre d'idée, ces biopuces sont utilisées pour recréer des niches bioactives afin de comprendre les facteurs de la niche cellulaire qui affectent la différenciation de cellules précurseurs du pancréas et ce afin de reproduire ces niches en laboratoire. Cette Technologie a été adaptée pour développer des outils de diagnostic clinique.

Des brevets ont été déposés.