Utilisant des principes optiques, cet instrument est complémentaire aux autres techniques de caractérisation de surface pour les biomatériaux. Il permet d’obtenir une mesure d’épaisseur pour un film mince (autant statique que dynamique) avec une précision de l’ordre de 0.01 nm.

Fonctions

  • Suivi d’une modification de surface en mesurant l’épaisseur des dépôts de l’ordre du nanomètre.
  • Analyse des interactions biologiques aux interfaces par l’obtention des taux d’adsorption et de désorption de diverses molécules étudiées (i.e., étude cinétique).

Principes

  • Mesure de l’indice de réfraction par l’intermédiaire des propriétés diélectriques de la surface modifiée.
  • L’appareil mesure l’angle où la composante parallèle à l’interface de l’onde évanescente provenant du laser entre en résonance avec l’onde des plasmons de surface. Cet angle est nommé l’angle de résonance.
  • Un dépôt présent à cette interface influence l’angle auquel il y aura résonance.
  • La différence entre les angles de résonance avant et après déposition est corrélée à l’épaisseur déposée.
  • De la même façon, une mesure de l’angle de résonance prise à intervalle régulier lors d’une adsorption ou d’une désorption permet d’obtenir la cinétique.

Cet appareil nécessite une préparation des échantillons relativement simple considérant que ni l’état ni la couleur ne perturbent l’analyse. Ainsi, les mesures peuvent se faire autant en milieu sec qu’en milieu liquide. Les résultats sont obtenus rapidement par le biais d’un outil de modelling basé sur la théorie de Fresnel. De plus, il n’y a aucun contact entre le laser et le dépôt à analyser rejetant ainsi toute possibilité de dénaturation de molécules.