Fonds DG Jones

P73. - Fonds DG Jones. - 1928, 1948-2013. - 3,60 mètres de documents textuels. - [2100] œuvres d'art numérique. - [64] dessins. - [130] photographies. - [20] volumes.

Douglas Gordon Jones, 1978, Fonds Service des communications, Université de Sherbrooke

Notice biographique

Poète, essayiste et traducteur, Douglas Gordon Jones est né en Ontario en 1929. Il est décédé à Sherbrooke en 2016. Il a fait des études en lettres à l’Université McGill (B.A.) et à l’Université Queen’s (M.A.) Son œuvre a été couronnée par de nombreux prix, tel le Prix littéraire du Gouverneur général à deux reprises en 1977 et 1993. Il a également été fait officier de l’Ordre du Canada en 2005, ce qui constitue une reconnaissance de sa stature comme intellectuel, professeur et auteur. Il a écrit plusieurs recueils de poésie, traduit les œuvres de grands poètes québécois, dont Gaston Miron et Paul-Marie Lapointe, en plus d’apporter une contribution importante à la critique de la littérature canadienne. Professeur pendant plus de trente ans à l’Université de Sherbrooke de 1963 à 1994, il y a enseigné la littérature canadienne comparée. D.G. Jones est cofondateur en 1969 de la revue de traduction poétique Ellipse. L’Université lui a décerné en 2009 le titre de professeur émérite. Douglas Gordon Jones a écrit et enseigné à une période charnière de la littérature canadienne, alors que plusieurs auteurs modernistes canadiens se rencontraient chez lui à North Hatley.

Portée et contenu

Le fonds d’archives témoigne surtout des activités littéraires de D.J. Jones. On y trouve aussi des documents personnels, familiaux et professionnels ainsi que des documents iconographiques.

Série et œuvre poétique et littéraire

Cette série est constituée de manuscrits-tapuscrits, d’états préliminaires de poèmes (dont des inédits), de traductions, d’essais, de critiques littéraires, de théâtre ainsi que des documents en lien avec des projets de traduction, de collaboration, de participation à des ouvrages. On y trouve aussi des carnets, des notes, des documents préparatoires à des anthologies, des épreuves et autres. La série comprend aussi des documents provenant d’autres écrivains, certains textes d’auteurs se retrouvent intercalés avec des textes de Jones, notamment lorsqu’il s’agit de textes traduits par D.G. Jones ou pour des projets littéraires auxquels il était associé.

Série correspondance

Cette série est constituée d’une abondante correspondance regroupée dans 650 dossiers (500 correspondants individuels et 150 institutions et organismes). Les dossiers comprennent les lettres reçues par DG Jones (Margaret Atwood, George Bowering, Michèle Lalonde, Paul-Marie Lapointe, Irving Layton, Hugh MacLennan, Michael Ondaatje, Frank Scott, Marian Scott, George Woodcock). Pour certains dossiers des lettres comprises sur des disquettes (5 ¼) rédigées par Jones ont été imprimées et classées à la fin des dossiers des correspondants concernés. La correspondance a été regroupée et classée en dossier au nom des correspondants (individus ou organismes) sauf si cette correspondance était liée à un projet de publication ou autre auquel cas elle a été laissée dans ce dossier.

Série documents personnels, familiaux et comme professeur

Cette série comprend des documents divers tels des plans de cours, agendas, notes, curriculum vitae et des documents retirés de livres de la bibliothèque de D.G. Jones.

Série documents iconographiques

Cette série comprend un grand nombre d’oeuvres picturales créées par D.G. Jones avec le logiciel Painter sur un ordinateur Apple.  Elles sont imprimées sur papier et sur papier photo au moyen d’une imprimante Deskwriter HP550C, utilisant un papier HP Premium Inkjet ou un papier photo.  Les formats sont divers, surtout des dimensions de 2½ x 3½", de 5½ x 4½" ou 8½ x 11".  Plusieurs œuvres sont signées ou paraphées avec une date.  On y trouve parfois des poèmes imprimés ou intercalés entre les œuvres. Il y a eu probablement deux expositions publiques de certaines de ces œuvres (août-septembre 2005 et 2008 ou 2009 à North Hatley). La série comprend aussi des dessins au fusain ou au graphite dans des carnets ou sur des feuillets, réalisés pour la plupart entre 1963 et 1992. 

Notes

Le titre est basé sur le nom du créateur du fonds.

Les documents ont été donnés par Douglas Gordon Jones en 2014.

La plupart des documents sont en anglais.

Instrument de recherche : inventaire sommaire et provisoire.

Les archives se trouvaient dans un petit bâtiment sur le terrain de la résidence de D.G. Jones à North Hatley qui lui servait de lieu de travail. On y trouvait aussi sa bibliothèque de poésie maintenant conservée au Centre Anne-Hébert à la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke.

Pour nous contacter

archives@USherbrooke.ca