Fonds Hugues Corriveau

P62. – Fonds Hugues Corriveau. – 1948-2008. – 5,30 m de documents textuels. – 90 documents iconographiques. – 11 photographies. – 36 cassettes sonores. – 7 VHS.

Répertoire du Fonds Hugues Corriveau - P62

Notice biographique

Hugues Corriveau nait à Sorel en 1948. Après l’obtention de ses diplômes de baccalauréat et de maîtrise en études françaises et québécoises à l'Université de Montréal, il entreprend des études doctorales à l'Université Laval en 1978 et obtient en 1988 un doctorat en études françaises, option création, de l’Université de Sherbrooke. Il enseigne le français au Collège de Sherbrooke de 1973 jusqu'à sa retraite en 2008.

Poète, romancier, essayiste et nouvelliste Hugues Corriveau fait paraître depuis 1978 plus d'une vingtaine d'œuvres dont certaines sont traduites en anglais, en italien, en espagnol et en chinois. Il est critique de poésie et de roman à la revue Lettres québécoises depuis 1990 et de poésie au journal Le Devoir depuis 2006. Il codirige, avec sa compagne Louise Cotnoir, la revue littéraire La Nouvelle Barre du Jour de 1981 à 1984, où il dirige également de 1987 à 1990 la collection « Auteur-e ». Il collabore à plusieurs revues, tant québécoises qu'étrangères et  participe régulièrement à de nombreuses activités littéraires au Québec et à l'étranger.

Son premier roman Rose Marie Berthe parait en 1978 et un second en 1988, Les Chevaux de Malaparte. Il a également publié des essais dont, Gilles Hénault – Lecture de Sémaphore (1978),  À double sens- Échanges sur quelques pratiques modernes (1986), en collaboration avec Normand de Bellefeuille et Hors frontière (2003) ainsi que plusieurs autres recueils de poésie, Forcément dans la tête (1985), Apprendre à vivre (1988), Ce qui importe (1990), L'Âge du meurtre (1992), Vers l'amante (2002) et un recueil de récits, Troublant (2001).

Trois fois mis en nomination pour le Prix de poésie du Gouverneur général du Canada pour ses recueils Revoir le rouge (1983), Mobiles (1987) et Le livre du frère (1998) ainsi que pour le Prix du roman pour son recueil de nouvelles Le ramasseur de souffle (1999), il se voit attribuer en 1991 le Prix Adrienne-Choquette pour son premier recueil de nouvelles intitulé Autour des gares. Il obtient en 1992 le Prix Alfred-Desrochers pour son roman La maison rouge du bord de mer ; le Grand Prix littéraire de la Ville de Sherbrooke à trois reprises, pour son recueil de nouvelles Courants dangereux en 1996, pour son roman Parc univers en 2000 et en 2008 pour son recueil de poésie, Paroles pour un voyageur pour lequel il obtiendra aussi le Prix Alfred-Desrochers en 2006. Il se voit aussi attribuer en 1999, le prix de poésie Alain-Grandbois de l'Académie des lettres du Québec pour Le livre du frère et la même année, le prix à la création artistique du Conseil  des arts et des lettres du Québec (région de l’Estrie) pour l'ensemble de son œuvre.

Portée et contenu

On trouve dans le fonds surtout des manuscrits et tapuscrits de ses œuvres, certaines en plusieurs versions, ainsi que ses articles, commentaires et critiques littéraires parus dans diverses revues. Le fonds comprend aussi une abondante correspondance de sa compagne Louise Cotnoir ainsi que de plusieurs intervenants de la scène littéraire tels, Anne-Marie Alonzo, Nicole Brossard, Normand de Bellefeuille, Denise Desautels, Louise Dupré, Renaud Longchamps, Paul Chanel Malenfant et Pierre Nepveu.

Le fonds est constitué de 7 séries :

P62/A    Œuvre littéraire;
P62/B    Vie professionnelle littéraire;
P62/C    Vie professionnelle d’enseignant;
P62/D    Correspondance;
P62/E    Documents personnels;
P62/F    Documents iconographiques;
P62/G    Documents sonores et visuels.

Notes

Le titre est basé sur le nom du créateur du fonds.

Les documents ont été donnés par Hugues Corriveau en 2010.

La correspondance avec Louise Cotnoir sera accessible à la consultation sans restrictions à partie du 1er janvier 2030. Avant cette date cette correspondance est accessible avec l'autorisation conjointe d'Hugues Corriveau et Louise Cotnoir.

Instrument de recherche : inventaire

Les chercheuses et chercheurs peuvent aussi consulter le Fonds Louise Cotnoir (P63), le Fonds Association des auteures et auteurs des Cantons-de-l'Est (AACE) (P46) et le Fonds Joseph Bonenfant (P54) à l'Université de Sherbrooke.

Pour nous contacter

archives@USherbrooke.ca