Fonds Groupe interfacultaire de recherche et de rencontre des femmes universitaires de Sherbrooke (GIRFUS)

P48. - Fonds Groupe interfacultaire de recherche et de rencontre des femmes universitaires de Sherbrooke (GIRFUS). - 1977-2000. - 60 cm de documents textuels. - 3 cassettes VHS.

Histoire administrative

À partir de 1983, un groupe de professeures prend l’initiative de se rencontrer régulièrement afin de débattre entre elles de questions variées concernant la présence des femmes dans la vie universitaire. En 1987 le groupe s’est doté officieusement d’un nom, le GIRFUS (Groupe interfacultaire de rencontres des femmes professeures de l’Université de Sherbrooke). En 1991 le GIRFUS est incorporé sous le nom de Groupe interfacultaire de recherche et de rencontre des femmes universitaires de Sherbrooke. En plus de promouvoir, soutenir et reconnaître les contributions des femmes à tous les niveaux de la vie universitaire, ce collectif permet aux femmes universitaires, professeures, professionnelles, cadres et chargées de cours, de débattre de sujets qui les préoccupent, tels ceux reliés à la condition féminine, la recherche féministe, le rôle des femmes dans les systèmes social, politique et syndical et les liens de solidarité et d’échange avec le réseau interuniversitaire. Le GIRFUS est à l’origine d’un certain nombre de projets et d’actions à l’Université de Sherbrooke : des séminaires de recherche, la préparation de la demande de subvention permettant la création du Programme d’accès à l’égalité (PAE), l’instauration d’un programme d’études sur les femmes, la  mise sur pied du comité sur le harcèlement sexuel et du comité pour la féminisation des titres et des textes, la participation à des congrès de recherches féministes et la production de mémoires au sujet de débats politiques animant le milieu universitaire, tels le programme d’accès à l’égalité, la politique visant à contrer le harcèlement sexuel et la réforme des structures majeures de l’Université de Sherbrooke. Le GIRFUS est inactif depuis 1999.

Portée et contenu

Les documents témoignent des objectifs, des projets et des activités du GIRFUS et de ses liens avec d’autres instances ou organismes. Le fonds est constitué de procès-verbaux, de mémoires, de correspondance, de bulletins d’information, de listes de membres et de documents concernant les activités organisées par le GIRFUS ou auxquelles il a participé.

Notes

Le titre est basé sur le contenu du fonds.

Les documents ont été donnés en 2005.

Le fonds Micheline Dumont (P33) contient des documents relié au GIRFUS.

Pour nous contacter

archives@USherbrooke.ca