Fonds Andrée Desautels

P27. – Fonds Andrée Desautels. – 1888-2000. – 60 cm de documents textuels. – 472 diapositives. – 40 bandes sonores. – 19 cassettes sonores. – 18 photographies. – 4 volumes. – 3 dessins techniques. – 2 feuilles de musique. – 1 disque sonore. – 1 affiche.

Notice biographique

Andrée Desautels naît le 9 octobre 1923 à Montréal. Elle grandit dans un milieu artistique privilégié puisqu’elle est la fille de la mezzo-soprano Cédia Brault , et du ténor et imprésario Victor Desautels. Elle est de surcroît la nièce de Victor Brault, baryton et professeur de chant. Elle fait des études musicales au Conservatoire de musique de Montréal de 1944 à 1947, en histoire de l’art et en littérature à l’Université de Montréal de 1945 à 1947, et des études supérieures au Conservatoire de Paris où elle suit des cours d’histoire de la musique de 1947 à 1949 avec Norbert Dufourcq, et d’esthétique avec Marcel Beaufils et Roland Manuel. Elle compose trois mélodies qui sont présentées le 1er juillet 1947 lors d’un concert à l’École Normale de Paris. En 1949, elle obtient les premiers prix d’histoire de la musique et d’esthétique. Les années suivantes, elle compose de la musique de scène pour des productions théâtrales montréalaises telles Dom Juan de Molière pour le Théâtre du Nouveau Monde en 1954, et Antigone de Jean Anouilh pour un téléthéâtre de Radio-Canada. Dès son retour à Montréal en 1949, elle devient professeure d’histoire de la musique et de musicologie au Conservatoire de musique de Montréal, poste qu’elle occupe jusqu’à sa retraite en 1988 alors qu’elle est nommée professeure émérite. De 1961 à 1964, elle enseigne l’histoire de la musique à l’Université de Montréal et à l’École Vincent-d’Indy. Entre 1949 et 1966, elle est active au sein des Jeunesses musicales du Canada comme commentatrice de concerts, puis comme rédactrice en chef du Journal des Jeunesses musicales du Canada qui devient en 1954 le Journal musical canadien. Elle est nommée commissaire responsable du contenu du pavillon « L’Homme et la musique » à l’Exposition universelle de 1967 à Montréal. Pour l’originalité et l’excellence de son travail lors de cet événement, elle reçoit avec son équipe la médaille d’argent Lester B. Pearson. Au Centre d’art Orford, elle anime plusieurs colloques entre 1964 et 1968, et donne des cours publics sur divers compositeurs de 1975 à 1978. Pendant une trentaine d’années, elle propose aux auditeurs de Radio-Canada plusieurs séries d’émissions sur la musique en plus de collaborer à d’autres émissions dont L’Opéra du Métropolitan. Elle est la présidente fondatrice de l’Association des professeurs des conservatoires de musique et d’art dramatique de la province de Québec, et membre du Conseil des Arts du Canada de 1967 à 1970. Tout au long de sa carrière, elle est invitée à donner des conférences sur la musique canadienne. Elle publie de nombreux articles et participe à la rédaction de plusieurs publications, notamment l’Encyclopédie de la musique au Canada ainsi que The New Grove Dictionary of Music and Musicians. Elle reçoit la médaille de l’Assemblée Nationale (1988), de l’Ordre du Canada (1995) ainsi qu’un doctorat honoris causa de l’Université de Sherbrooke (1999).

Portée et contenu

Le fonds témoigne de plusieurs aspects de la carrière d’Andrée Desautels autant comme musicienne que musicologue, pédagogue et animatrice. Elle est considérée comme la première musicologue professionnelle au Québec, et pionnière dans le domaine de l’enseignement de l’histoire de la musique.  Son engagement à la cause de l’éducation musicale et à l’apprentissage scientifique de l’histoire s’est manifesté dès son retour d’Europe non seulement dans ses cours, mais également par sa contribution à la diffusion de l’histoire de la musique canadienne à la radio, dans les journaux et par des conférences et des publications.

On trouve dans le fonds des pièces de correspondance, des coupures de journaux, des textes manuscrits et dactylographiés, des photographies, des documents audiovisuels et des volumes publiés.

Le fonds est constitué de six séries :

P27/A    Études;
P27/B    Vie professionnelle;
P27/C    Activités et réalisations;
P27/D    Correspondance;
P27/E    Documents audiovisuels;
P27/F    Documents réunis par Andrée Desautels.

Notes

Le titre est basé sur le nom de la créatrice du fonds.

Les documents ont été donnés par Andrée Desautels en trois versements en 1998, 2000 et 2001.

Le fonds contient des documents en anglais.

Parmi les documents on trouve des originaux et des copies.

Les photocopies ou les reproductions de documents ne sont permises qu’avec l’autorisation de la donatrice.

Instrument de recherche : Répertoire du Fonds Andrée Desautels - P27 (PDF) / Suzanne Couture et Julie Fecteau . – Sherbrooke : Service des archives de l’Université de Sherbrooke, 2006.

Bibliographie

Kallmann, Helmut et Potvin, Gilles. Encyclopédie de la musique au Canada. Saint-Laurent, 1993.

Vincent, Sophie. « Première musicologue au Québec », Liaison, volume XXXIII, no 19, 17 juin 1999.

Pour nous contacter

archives@USherbrooke.ca