Que le spectacle commence ! - La Grande Salle de l’Université

Intérieur de la Salle Maurice-O’Bready, vue de la scène vers 1975, Fonds d’archives du Service des communications.
Intérieur d’une loge d’artiste au Centre culturel, vers 1966, Fonds d’archives du Service des communications.

La Grande Salle de spectacles de l’Université de Sherbrooke ouvre ses portes au public pour la première fois en 1964 (nommée Salle Maurice-O’Bready depuis 1973).

Antoine Sirois, secrétaire général de l’Université à l’époque de la construction de la salle, évoque ses souvenirs dans un petit ouvrage publié à compte d’auteur en 2006 intitulé : « Chroniques d’une université en construction 1960-1965 ». Selon Antoine Sirois, le projet initial de construction visait à doter l’université d’une salle académique pour les collations des grades et autres événements universitaires. Il convainc le recteur d’alors, Mgr Irénée Pinard, qu’une salle prévue également pour des spectacles permettrait de combler les besoins de la communauté universitaire et de la ville en ce domaine. Après avoir envisagé une capacité de 900 places, la salle en contiendra finalement 1 500.

Voici un aperçu de quelques concerts, tours de chant, films, pièces de théâtre et autres événements culturels qui y sont présentés de janvier à mai 1968 :

  • « À bout de souffle » (cinéma) de Jean-Luc Godard
  • Music-Hall d’Israël
  • First Chamber Ballet Quartet
  • Couronnement de la reine du carnaval étudiant
  • « Les Grands soleils » (théâtre) de Jacques Ferron
  • Tours de chant de Hugues Aufray
  • Ginette Reno
  • Juliette Gréco
  • Mireille Mathieu
  • Monique Leyrac
  • Les Concerts symphoniques de Sherbrooke
  • « Un matin comme les autres » (théâtre) de Marcel Dubé
  • Les Cyniques (humoristes)
Charles Aznavour sur la scène de la Grande Salle, vers 1965, Fonds d’archives du Services des communications.

Information complémentaire

Pour en savoir plus sur Maurice O'Bready