Stages rémunérés et régime coopératif

Avec 50 ans d’expérience, le régime coopératif de l’Université de Sherbrooke est un atout majeur pour le développement de votre carrière et votre intégration au marché du travail.  Notre Service des stages et du développement professionnel (SSDP) est composé d’une équipe dédiée et spécialisée dans le placement et l’accompagnement des étudiants en stage.

En profitant des stages coop, vous acquérez 12 à 16 mois d’expérience professionnelle en biochimie de la santé, en alternance avec vos études, tout en étant rémunéré.

Combinez vos stages à vos études

Lorsque vous vous inscrivez en régime coopératif, votre programmation prévoit un minimum de trois stages d'une durée de quatre mois chacun, avec la possibilité d'un quatrième stage dès la première année d'études en biochimie de la santé.

Avantages

Étudier avec la formule du régime coopératif, c’est profiter d'une incroyable préparation à la carrière. Alterner des sessions d'études et de travail en entreprise vous donne la chance de :

  • Recevoir un salaire pendant ses années d'études
  • Cumuler de 12 à 16 mois d’expérience et ce, avant même la fin des études
  • Confirmer son choix d’études et de carrière
  • Acquérir des compétences et développer des qualités professionnelles réellement recherchées par les employeurs
  • Appliquer la matière enseignée en classe et réaliser de vrais projets dans son domaine
  • Côtoyer des professionnels d’expérience et découvrir son futur environnement de travail
  • Développer un réseau de contacts grandement utile pour trouver un emploi
  • Travailler dans des ministères et des entreprises provenant de partout au Québec et même ailleurs dans le monde

Placement en stages coopératifs 

L'étudiant qui rencontre les exigences requises n'a pas à se préoccuper de la procédure de recherche de stages. Le Service des stages et du développement professionnel (SSDP) de l'Université de Sherbrooke est mandaté pour coordonner la démarche auprès des employeurs et la convocation des étudiants aux entrevues. Les étudiants qui le souhaitent peuvent également faire une démarche personnelle, donc contacter directement des chercheurs.