Henri Poincaré et l'harmonie interne du monde.

La Lettre de l'Agora Vol 6 n5 27 décembre 2013

Si, comme le dit Leibniz, les mathématiques sont l'âme de la musique ( «La musique est une mathématique de l'âme qui compte sans savoir qu'elle compte»)  ont peut aussi dire que les mathématiques elles-mêmes sont le corps d'une intuition esthétique, l'équivalent d'un tableau et d'un poème. Dans son article intitulé Henri Poincaré et l'harmonie interne du monde,  Bernard Courteau nous apprend qu'aux yeux du mathématicien français Henri Poincaré, les mathématiques révèlent l'harmonie interne du monde.