Lecture mythocritique du roman québécois

Antoine Sirois et les mythes et symboles dans la littérature québécoise

Éditions du Tryptique

Cet ouvrage donne suite à une autre étude d'Antoine Sirois sur les mythes et symboles.  Le présent ouvrage étudie les oeuvres d'Anne Hébert, Jacques Ferron, Jacques Poulin, Gabrielle Roy et Yves Thériault afin de voir si les éléments gréco-romains, inuit ou bibliques utilisés à la manière de chaque auteur forment un pattern qui agit comme principe structurant de l'histoire.

Pour ce faire, il faut d'abord connaître les mythes afin de les repérer, déceler les signaux donnés par l'écrivain à travers le titre ou des allusions dans le récit, puis ajuster l'approche mythocritique à la forme et au contenu des oeuvres étudiées.


Sherbrooke, ville de cinéma-s, 1896-2002

Antoine Sirois et Serge Malouin

Éditions GGC

Dans cet ouvrage, Antoine Sirois et Serge Malouin ont voulu retracer l'histoire du cinéma à Sherbrooke, ainsi que l'histoire de chacune des salles où on projetait des films.

"Le cinéma à Sherbrooke a une histoire presque aussi longue que l'histoire du cinéma lui-même.  Les frères Lumière présentent leur première séance publique de cinéma à Paris en décembre 1895 et leurs agents inaugurent le cinéma à Sherbrooke en décembre 1896.  La ville de 10 000 habitants alors, grâce à ses liens ferroviaires avec les États-Unis reçoit un grand nombre de projectionnistes ambulants avant d'aménager, en 1907, son premier véritable cinéma, le Palace of Illusions.  D'autres salles font dès 1903 de la projection de films."

Ce livre nous fait connaître les principales salles de cinéma de Sherbrooke que tous les amateurs du 7e art ont fréquentées depuis plus d'un siècle.


Histoire culturelle - Sherbrooke , ville de culture

Antoine Sirois et André Tessier

2003

En collaboration avec André Tessier, Antoine Sirois signe une autre parution relative à la vie culturelle de Sherbrooke.  Le nouvel ouvrage présente en 40 pages divers aspects qui ont contribué à l'épanouissement de Sherbrooke sur le plan culturel:  littérature, arts visuels, cinéma, danse, théâtre, média et patrimoine paysager.  


Chroniques d'une Université en construction

Antoine Sirois

2006 - Formatexte enr.

Antoine Sirois a rédigé ses mémoires touchant aux cinq années où il fut secrétaire général de l'Université de Sherbrooke, soit de 1960 à 1965, années qui lui semblent cruciales pour l'institution. Dispersée depuis 1954, celle-ci s'installe sur un nouveau site, le campus ouest, où elle prend forme et se développe.

Après avoir relu les procès-verbaux du Conseil d'administration et du Conseil universitaire qu'il a rédigés durant les cinq années de son mandat, il rappelle, sous forme de chroniques, ses souvenirs sur ces années de chantier où le campus est aménagé, où les facultés se consolident, où le pouvoir change de mains, où l'institution affronte le Rapport Parent, où elle s'installe aussi sur le campus de l'ouest, et où elle concourt au développement artistique de la région. C'est une vision de l'intérieur qui s'ajoute aux importantes monographies déjà publiées.