L'oeuvre des pionniers

Déjà en juin 1991, quatre collègues – Paul-Édouard Brunelle (Sciences appliquées), Pierre Collinge (Lettres et Sciences humaines), Bernard Courteau (Sciences) et Antoine Sirois (Lettres et Sciences humaines) – avaient soumis à la secrétaire générale de l’Université une proposition visant à créer le titre de professeur honoraire à l’Université de Sherbrooke.  Même si la Direction de l’Université d’alors ne donne pas suite à cette proposition, sans doute peut-on voir dans cette première démarche l’origine de l’APPRUS.

Peu après, en 1993, c’est à l’initiative du Syndicat des professeures et professeurs de l’Université de Sherbrooke (SPPUS) et de son secrétaire général, Loïc Therrien, qu’un groupe de travail est constitué dans le but de mettre sur pied l’APPRUS.  Le groupe est formé de Gaétan Allard (Éducation), Maurice Langlois (Médecine), François Lavallée (Théologie, Éthique et Philosophie), Antoine Sirois (Lettres et Sciences humaines) et Loïc Therrien (Éducation).  Des contacts sont établis avec des associations similaires à l’Université de Montréal, à l’Université du Québec à Montréal et à l’Université du Québec à Trois-Rivières.  Celles-ci font parvenir un exemplaire de leurs statuts et celle de l’UQAM ajoute une copie du protocole d’entente en vertu duquel l’établissement la reconnaît comme représentante officielle de ses membres.  Au sein du groupe de travail, François Lavallée remplit la fonction de président tandis que Antoine Sirois et Gaétan Allard se partagent la responsabilité du secrétariat.

Dès sa première réunion, le 31 mai 1993, le groupe de travail se consacre à la rédaction d’un projet de protocole destiné à régir les rapports entre l’APPRUS et l’Université.  Un sondage effectué en septembre de la même année auprès des professeures et professeurs retraités confirme la pertinence de créer l’Association.  La réunion du 13 octobre entérine officiellement la création de l’Association et donne au nouveau Comité exécutif le mandat de réviser, si nécessaire, les projets de Statuts et de Règlements, d’établir un mode de financement adéquat et d’engager des pourparlers avec l’Université en vue de la reconnaissance officielle de l’APPRUS.  La création de l’APPRUS est annoncée officiellement dans l’édition du 2 février 1994 de Liaison et une demande de lettres patentes est adressée à l’Inspecteur général des institutions financières du Québec le 22 février 1994.  Celles-ci parviendront aux administrateurs le 13 octobre 1994, au lendemain de la deuxième assemblée générale de l’Association.