America First ou America Alone ? Donald Trump et les alliés des États-Unis

Présentation

Sommaire

DIRECTRICE/DIRECTEUR DE RECHERCHE
Karine Prémont, Professeure - FLSH Politique appliquée
UNITÉ(S) ADMINISTRATIVE(S)
Département de l'École de politique appliquée
Faculté des lettres et sciences humaines
CYCLE(S)
2e cycle

Description du projet

Dès son arrivée à la présidence, le président Trump a rapidement imposé son rythme au système international et aux alliés traditionnels des États-Unis. D’abord, sur le plan commercial, il a annoncé que le pays ne participerait pas au TPP, puis a mis en œuvre le processus de renégociation de l’ALÉNA avec le Mexique et le Canada. Au même moment, Trump a accusé l’OMC d’être inefficace et a déclaré une guerre commerciale avec la Chine. Ensuite, sur les plans politiques et diplomatiques, Trump était en désaccord avec la plupart des alliés américains, notamment lors de sommets comme le G7 et le G20, refusant notamment de collaborer à des accords multilatéraux sur les enjeux environnementaux et de dénoncer le comportement de la Russie sur la scène internationale. Ces décisions, toutefois, ne semblent pas faire partie d’une stratégie globale, ni même de découler de directives claires ou d’objectifs spécifiques autres que de favoriser les États-Unis avant tout (America First). Est-ce que le changement de ton apporté par Trump signifie la fin du leadership américain sur les questions politiques et économiques mondiales ? Est-ce que la politique étrangère de Trump est, en fait, seulement une politique intérieure ?

Financement

À discuter

La section Présentation constitue la version officielle de ce projet. La dernière mise à jour a été faite le 28 février 2019. L’Université se réserve le droit de modifier ses projets sans préavis.