Financement accordé grâce au Groupe de partenariats d’affaires

Un nouvel outil d’aide à la transition domiciliaire pour les personnes aînées

Nathalie Delli-Colli, professeure à l'École de travail social de la Faculté des lettres et sciences humaines
Nathalie Delli-Colli, professeure à l'École de travail social de la Faculté des lettres et sciences humaines

Nathalie Delli-Colli, professeure à l’École de travail social de la Faculté des lettres et sciences humaines, a récemment développé un outil par et pour les aînés afin de les aider à s’informer, à réfléchir et à prendre des décisions sur leurs différentes options d’habitation.

Il arrive une étape importante dans la vie des personnes aînées où elles se questionnent sur leur milieu de vie actuel et se demandent s’il répondra à leurs besoins futurs. Certaines d’entre elles se sentent impuissantes et mal outillées pour prendre une décision quant à leur transition domiciliaire, c’est-à-dire leur passage d’un lieu de résidence à un autre. Cet outil de transition domiciliaire est une innovation importante qui pourra aider les personnes âgées à réfléchir, à s’informer, à planifier et à discuter avec leurs proches pour choisir le milieu de vie correspondant le mieux à leurs attentes.

Des partenaires impliqués

En partenariat avec la Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ), l’APPUI national des proches aidants ainsi que la Fédération des centres d’aide et d’accompagnement des plaintes, l’outil de transition domiciliaire sera testé à l’automne avant d’être disponible à l’ensemble des aînés du Québec. Il s’agira d’un site web accessible sur les téléphones cellulaires, sur les ordinateurs et sur les tablettes électroniques. Certaines sections seront même adaptées pour celles et ceux qui souhaitent les imprimer.

Or, le maillage entre FADOQ Région-Estrie et la professeure, instauré par le Groupe de partenariats d’affaires (GPA) de l’Université de Sherbrooke, a été essentiel afin de développer cette idée.

Quand le GPA m’a approchée, je n’étais pas sur cette thématique en particulier : le projet n’aurait jamais vu le jour sans eux. 

Professeure Nathalie Delli-Colli

Il s’agissait d’un besoin de la FADOQ Région-Estrie, qui recevait une centaine d’appels par année de personnes âgées cherchant des conseils et de l’information sur les différentes options d’habitation collective.  « Il y avait de l’information disponible, mais elle était fragmentée et il fallait la trouver », raconte madame Delli-Colli. Le GPA a vu l’occasion d’un partenariat avec d’autres partenaires et collaborateurs au projet, qui ont ensuite extrapolé un besoin similaire dans les autres régions. C’est pourquoi le Réseau FADOQ provincial investit et contribue à l’outil, en plus du récent financement de 200 000 $ du Conseil de recherche en sciences humaines au Canada qui a été octroyé au projet.

Un outil au service des aînés

Grâce à cet outil où les aînés sont partie prenante de la gouvernance du projet de recherche ainsi que de son déroulement et de sa réalisation, les organismes pourront améliorer leur offre de services aux personnes âgées pour faciliter leur prise de décision d’habitation. D’ailleurs, la chercheuse souhaite que l’outil soit réellement des plus bénéfiques pour faciliter la vie des personnes aînées et, au fil du temps, elle compte encore l’améliorer. Elle aimerait aussi que les organismes partenaires puissent créer des évènements ou des ateliers pour discuter du sujet de la transition domiciliaire, maintenant que l’outil existe.

Il est essentiel de tout mettre en œuvre pour favoriser le bien-être et la participation active de nos personnes aînées. L'outil développé par madame Delli-Colli et son équipe avec la contribution directe des personnes aînées permettra de mieux soutenir celles-ci dans le choix d'un milieu de vie qui répond pleinement à leurs besoins.

Jean-Pascal Lemelin, vice-recteur adjoint à la recherche et aux études supérieurs

Contactez le Groupe de partenariats d’affaires (GPA) pour en savoir plus sur les occasions de recherche partenariale.