Les travaux de Suzanne Blouin portent fruit sur le terrain

La psychagogie au service de la démocratie à l’école

Mme Démo Kratie vue par les élèves de l'école La Traversée.
Mme Démo Kratie vue par les élèves de l'école La Traversée.
Photo : Fournie

Suzanne Blouin, étudiante à la maîtrise au Centre d’études du religieux contemporain (CERC) de l’Université de Sherbrooke et récipiendaire d’une bourse d’excellence au dernier gala du mérite étudiant, voit son travail récompensé par l'organisme Vox populi qui chapeaute tous les conseils étudiants au Québec.

Le prix coup de cœur décerné au parlement scolaire de son école souligne la qualité d’une initiative conjuguant les travaux de recherche de Mme Blouin à ses fonctions d'animatrice de vie spirituelle et d'engagement communautaire à l'école primaire La Traversée, à Salaberry-de-Valleyfield.

Comment stimuler ou entretenir l’intérêt des élèves envers la démocratie? C’est possible de le faire en étudiant l’histoire, en analysant l’actualité, en organisant un débat et même en jouant. Suzanne Blouin a trouvé une formule originale pour le faire.

Suzanne Blouin
Suzanne Blouin
Photo : Fournie

Afin d’aider les jeunes élus et les citoyens de l’école à développer de saines habitudes de vie démocratique, elle a utilisé une approche basée sur le sujet de son mémoire de maîtrise : la psychagogie. Elle a ainsi proposé aux élèves de s’engager dans une expérience symbolique, afin de les initier aux valeurs et aux pratiques démocratiques, en les invitant à imaginer et à dessiner Madame Démo Kratie. « Il s'agit d'un personnage permettant aux jeunes de relier leurs valeurs personnelles à la dimension collective par une voie symbolique, explique Suzanne Blouin. Cette idée avait déjà fait l'objet d'une chronique sur le site de Vox populi, et maintenant l'intérêt pour l'approche est confirmé par ce prix, je crois! »

Les élèves devaient aussi réfléchir aux forces et aux qualités qui aideront cette ambassadrice de sensibilisation à perdurer. Le personnage créé par le conseil accompagnera les élèves toute l’année, plus particulièrement ses six jeunes députées et députés.

Retombée directe des travaux du CERC

Il s’agit là d’une très belle retombée des travaux de Mme Blouin. L’intégration du fruit de ses recherches à ses activités professionnelles illustre bien la portée des thématiques explorées au CERC. Suzanne Blouin est évidemment très fière de cet honneur : « Le prix a été décerné pour l'ensemble des activités du conseil étudiant que je co-supervise, mais il mentionne notamment, comme faisant partie du succès, un outil d'animation et d'accompagnement que j'ai créé à partir de la théorie de l'imaginaire qui sous-tend la psychagogie des valeurs. J'en suis vraiment heureuse et je veux remercier le CERC de m'avoir donné le cadre nécessaire pour faire la réflexion théorique qui commence maintenant à porter de bons fruits sur le terrain de la vie spirituelle dans l'espace public! »