Pour soutenir l'entrepreneuriat au Québec

Le Centre Laurent Beaudoin au cœur du développement économique des régions

Le Centre Laurent Beaudoin formera les conseillers et conseillères en développement économique des MRC partout au Québec (photo prise avant l'entrée en vigueur des mesures sociosanitaires requises).
Le Centre Laurent Beaudoin formera les conseillers et conseillères en développement économique des MRC partout au Québec (photo prise avant l'entrée en vigueur des mesures sociosanitaires requises).
Photo : UdeS

Le Centre Laurent Beaudoin de l’École de gestion vient de se voir attribuer tout un mandat qui pourrait bien propager ses valeurs d’entrepreneuriat durable et innovant partout au Québec!

En effet, après avoir mis sur pied en novembre Accès Entreprises Québec pour soutenir le développement de l’entrepreneuriat local et régional, le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec (MEI) vient d’annoncer l'attribution d'aides financières pour la formation sur 4 ans des conseillers et conseillères en développement économique des MRC qui accompagneront les entreprises dans leurs démarches. Chaque MRC du Québec pourra ainsi mandater deux ressources en développement économique qui suivront, aux frais du MEI, le microprogramme de 2e cycle en développement local offert par le Centre Laurent Beaudoin. Une formation de 135 heures, d’apprentissage par l’action, avec des thématiques adaptées à la réalité du développement local.

Émélie Corriveau est directrice adjointe du Centre Laurent Beaudoin.
Émélie Corriveau est directrice adjointe du Centre Laurent Beaudoin.
Photo : UdeS

La directrice adjointe du Centre Laurent Beaudoin, Émélie Corriveau, se réjouit de pouvoir contribuer à l’intégration et au développement des compétences de l’ensemble des acteurs économiques du Québec.

Notre programme de 2e cycle en développement local a été conçu pour permettre à ceux et celles qui suivront cette formation non seulement de comprendre les enjeux, les tendances et les pratiques du développement des collectivités locales, mais aussi d’établir un diagnostic et de proposer des solutions innovantes respectant des pratiques durables.

Émélie Corriveau, directrice adjointe du Centre Laurent Beaudoin

Le microprogramme de 2e cycle en développement local est la vedette de cette entente. Il est axé sur le développement d’habiletés et d’outils qui permettent d’anticiper et de stimuler le changement en vue d’assurer la création d’emplois et la croissance économique du territoire, dans des contextes de développement durable et d’innovation.

« Nous sommes la seule université à faire partie de cette offre du gouvernement. Il s’agit d’une belle occasion de valoriser cette profession », affirme fièrement la directrice adjointe au Centre Laurent Beaudoin.