Les travaux de la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l’UdeS

Un service encore plus essentiel depuis le début de la pandémie

Photo : UdeS - Michel Caron

Depuis mars 2020, le Canada comme le Québec ont créé divers programmes afin de soutenir la population. Les nombreuses mesures, parfois annoncées à la vitesse de l’éclair, en ont laissé plus d’un pantois. Comprenez-vous parfaitement tout des points de presse fédéraux et provinciaux? Par exemple, qui a droit à la Prestation canadienne d’urgence, à la subvention accordée avec un prêt aux entreprises ou à une autre mesure mise en place pour les personnes aînées ou étudiantes?

Face à ce déferlement administratif, le professeur Luc Godbout, titulaire de la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques depuis 2015, appuyé solidement de son équipe, a mis les bouchées doubles et triples pour étudier les propositions, les analyser et les expliquer aux Québécoises et Québécois, notamment sur le site web de la chaire ainsi que dans les médias nationaux.

La crise actuelle touche tout le monde à divers degrés. Ses effets financiers et économiques sont compris en bonne partie par tout le monde. De ce point de vue, expliquer les politiques publiques mises en place est alors peut-être plus facile que, par exemple, aborder des sujets comme la gestion de la dette ou les effets du vieillissement sur les finances publiques.

Luc Godbout

Lorsque la crise a éclaté, un constat a rapidement émergé au sein de l’équipe comme quoi les objectifs de la chaire s’inscrivaient naturellement dans le cadre de la pandémie. Après les annonces gouvernementales, la chaire a mobilisé l’ensemble de son équipe, à divers niveaux, pour contribuer à la recherche et à l’analyse de tout ce qui touche les aspects économiques et financiers liés à la COVID-19.

Un volet important a été d’analyser et d’expliquer les mesures du Canada et du Québec et de recenser ce qui se fait dans les municipalités du Québec, les autres provinces ou les autres pays. Une foire aux questions a également été mise en ligne afin de toucher un large public, pour informer, renseigner et rendre compte. En parallèle, les travaux de recherche en cours s’adaptent pour identifier les effets de la crise actuelle et en tenir compte.

Luc Godbout

Tout ce travail en valait-il la peine? Possiblement, puisque le site web de la chaire a connu un achalandage record dans les dernières semaines, témoignant ainsi de l’importance que le public accorde à une information scientifique validée, juste et de qualité. La présence médiatique de certains membres de la chaire, abordant différents aspects de la crise, favorise également l’éveil du public au travail des chercheurs.

La chaire contribue aujourd’hui, dans la mesure de ses moyens, à informer et donne son avis le plus éclairé possible. C’est plus sa crédibilité construite peu à peu avec rigueur et constance qui fait qu’elle est aujourd’hui, en temps de crise, sollicitée par divers médias pour expliquer et commenter les aspects de la crise qui touchent ses compétences et que ses travaux sont lus et échangés.

Luc Godbout

Pr Luc Godbout, titulaire de la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques
Pr Luc Godbout, titulaire de la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques

Photo : Université de Sherbrooke

La chaire constitue un forum de recherche et de discussion et souhaite contribuer de façon positive et constructive aux débats sur tous les enjeux touchant la fiscalité et les finances publiques. Même si ses membres sont très actifs depuis le début de la crise, le travail ne s’arrête pas là.

Plus tard viendra un autre aspect tout aussi fondamental, soit de mesurer les nombreux impacts de la crise sur les finances publiques. Comme le mentionne Luc Godbout, « il est encore trop tôt pour le faire, mais ce travail sera nécessaire, car il faudra longtemps tenir compte de la crise de la COVID-19 et apprendre des bons et des moins bons coups en matière de réponses économiques et financières. La chaire devra documenter le tout ».

En cette période déjà fort achalandée pour lui, le professeur Godbout a accepté de collaborer à un groupe de travail au C.D. Howe Institute’s en plus de siéger à titre de président du Comité d’experts sur la relance économique après la COVID-19 de la Ville de Montréal.

Je suis invité souvent parce que les travaux produits par la chaire apparaissent intéressants. Cela dit, il est clair que les réflexions émises lors de comités d’experts alimentent également la réflexion pour produire des travaux de recherche répondant à des besoins auprès des décideurs.

Une chaire plus que pertinente
Si la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques a si bien démontré son utilité dans le contexte de la pandémie, c’est parce qu’elle poursuit des objectifs toujours d’actualité :
• Analyser les aspects socio-économiques de la fiscalité et des finances publiques;
• Diffuser les résultats obtenus, et ce, tant auprès des autres chercheurs qu’à un large public;
• Cultiver l’aspect pédagogique et la volonté de rendre les sujets accessibles à tous.