Deux scientifiques de l’Institut quantique finalistes

Une découverte de l’UdeS en lice au palmarès Québec Science 2020

Les auteurs de la découverte sont Michel Pioro-Ladrière, professeur au Département de physique et directeur adjoint de l’Institut quantique de l’Université de Sherbrooke, ainsi que Julien Camirand Lemyre.

Dès 2017, Michel Pioro-Ladrière et Julien Camirand Lemyre se sont alliés à une équipe de l’Université New South Wales en Australie pour réaliser du calcul quantique à des températures qui n’avaient jamais encore été atteintes. À l’échelle cryogénique, augmenter de cent fois la température constitue un pas de géant. Publiée dans la revue Nature, cette découverte représente un pas de plus vers la création d’un ordinateur quantique et pourrait faciliter le développement des futures générations d’ordinateurs. Cette publication a été retenue comme l’une des 10 découvertes de l’année 2020 du magazine Québec Science.

Cette machine aux formidables possibilités de calcul traite l’information grâce aux qubits, un système quantique à deux niveaux qui représente l'unité de stockage d’information quantique. On estime qu’il en faudrait des millions pour que cet ordinateur atteigne tout son potentiel. Pour éviter des erreurs de calcul, l’ordinateur doit être refroidi à des températures près du zéro absolu, et avec une telle quantité de qubits, les équipements de refroidissement parviendront difficilement à maintenir d’aussi basses températures. L’architecture à base de microaimants élaborée par ces physiciens de l’Université de Sherbrooke permet d’envisager la possibilité d’utiliser des bits quantiques à plus haute température.

Au moment de sa création, l’Institut quantique a décidé de placer les personnes étudiantes au cœur de sa stratégie de recherche. La publication qui figure au palmarès de la 28e édition des 10 découvertes de l’année de Québec Science en est une superbe illustration. Elle met en lumière la collaboration entre un diplômé au doctorat et son directeur de recherche.

Professeur Jean-Pierre Perreault
Professeur Jean-Pierre Perreault

Photo : Michel Caron - UdeS

Cette nomination au palmarès de Québec Science vient consolider, une fois de plus, la position de l’UdeS parmi les plus grandes universités de recherche au Canada.

 Jean-Pierre Perreault, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures

Une rencontre déterminante

Julien Camirand Lemyre et le professeur Michel Pioro-Ladrière
Julien Camirand Lemyre et le professeur Michel Pioro-Ladrière
Photo : Michel Caron - UdeS

Julien Camirand Lemyre, qui s’est rendu en Australie pour participer à des rencontres et contribuer à l’avancement du projet, se souvient très bien du point de départ du projet : « C’était en 2017, lors d’une conférence. Michel organise toujours un grand événement qui rassemble toutes les communautés de recherche de ce domaine pour réseauter : c’est comme ça que le projet a démarré avec le professeur Andrew Dzurak. »

Pour le professeur Michel Pioro-Ladrière, l’essor de ce domaine de la recherche passe par la collaboration et le partage d’expertises, la pluridisciplinarité : « C’est très ancré dans nos façons de faire, et l’Institut quantique en est un bel exemple. Nos membres proviennent des domaines de l’ingénierie, de la physique expérimentale et théorique, de l’informatique, des mathématiques et de la chimie. Nous comptons aussi parmi nos membres des personnes de l’École de gestion ainsi que de l’École de politique appliquée. Toutes ces personnes sont mobilisées par un objectif commun : faire avancer les sciences et technologies quantiques. »

Un élément clé de cette découverte, c'est la diversité des aptitudes de chacun. Le caractère visionnaire du professeur et le sens aiguisé du travail en équipe du jeune diplômé.

Une réussite, mais pas une finalité

Pour Julien Camirand Lemyre, cette reconnaissance est loin de conclure son parcours. Il considère cette réussite comme un pas de plus vers l’application moderne de l’informatique quantique. Titulaire d’un doctorat en physique de la Faculté des sciences, il compte prendre une part active dans le développement des sciences et technologies quantiques en tant qu’entrepreneur. De son côté, le professeur Pioro-Ladrière voit dans cette nomination un indice que le modèle de recherche qu’il a développé avec les étudiantes et les étudiants donne des résultats probants.

Contribuez au succès de la recherche en votant!
La période de vote est maintenant ouverte. Cet exercice est une belle occasion de se familiariser avec les découvertes scientifiques qui ont marqué la dernière année. Nous vous encourageons à participer à la sélection de LA découverte de l’année 2020.

Votez pour votre découverte coup de cœur sur le site de Québec Science