Lancement du défi Fait en Estrie

Conception et production locales de masques de protection contre la COVID-19

Le défi « Fait en Estrie » vise à stimuler la conception de masques faciles à fabriquer localement.
Le défi « Fait en Estrie » vise à stimuler la conception de masques faciles à fabriquer localement.
Photo : UdeS

L’Université de Sherbrooke lance un défi pour concevoir des masques de protection qui pourront être produits en grande quantité en Estrie.

Dans le contexte de la pandémie du coronavirus (COVID-19), l’approvisionnement en équipements de protection individuelle, et notamment de masques de type chirurgicaux, s’annonce être un défi pour les semaines et les mois à venir. Le personnel du milieu de la santé et les personnes offrant des services essentiels sont les premiers touchés, mais les dernières recommandations gouvernementales conseillent aussi le port du masque à l'ensemble de la population lors des déplacements qui s'avèrent indispensables. Il est essentiel de trouver des solutions rapides et locales pour répondre aux besoins en masques de protection.

Avec ce défi, l’initiative vise à mobiliser la communauté étudiante et la collectivité estrienne afin de répondre localement à ce besoin par l'entremise du savoir-faire de fournisseurs et d'industriels locaux. Dans une première phase, qui se termine le 14 avril, les équipes étudieront (à distance, bien entendu) les meilleures solutions pour concevoir rapidement des masques de protection individuelle à moyenne ou grande échelle.

Ces projets seront examinés par un panel d’experts qui évalueront la performance du concept proposé et son potentiel de production. Les 3 meilleurs projets recevront un prix de 1 000 $ et passeront à la phase 2, où les équipes verront leur concept testé et mis à l’échelle avec l’aide de membres du personnel de l’Université de Sherbrooke et grâce aux installations de fabrication de l'institution.

Pour encourager ces initiatives, des membres de Createk, du Studio de création et du 3IT joignent leurs forces pour accompagner les personnes participantes et faire le pont avec les partenaires industriels potentiels.

Admissibilité :
- Il est possible de s’inscrire au défi seul ou en équipe.
- Chaque équipe doit compter minimalement un étudiant de l’Université de Sherbrooke, mais le défi est ouvert au reste de la communauté estrienne.
- Les équipes doivent respecter les consignes sanitaires émises et éviter les rencontres en personne.
- Les communications avec et entre les participants se feront à l’aide de la plateforme Teams (un lien vous sera envoyé lorsque vous serez inscrit).

Les entreprises qui souhaitent s’impliquer peuvent contacter le comité organisateur en précisant le type d’aide qu’elles peuvent apporter (matières premières, machines industrielles, conseils, réseau de contacts ou autre) ou en soulignant leur intérêt à lancer une production de masques.

Le comité organisateur est composé d'Anne Painchaud-Ouellet (Createk), de Julien Lamarche (Studio de création), de Gwenaëlle Hamon (3IT) et du professeur Abderraouf Boucherif (génie mécanique, 3IT).

Pour tout savoir sur le concours Fait en Estrie