Développement de procédés microélectroniques innovants

L’Université de Sherbrooke et l’usine IBM de Bromont renouvellent leur partenariat

Afin de développer des procédés innovants et toujours plus performants qui répondent aux besoins croissants des technologies numériques et de l’intelligence artificielle (IA), l’Université de Sherbrooke et l’usine IBM de Bromont ont procédé au renouvellement de leur partenariat avec la Chaire de recherche industrielle CRSNG-IBM Canada sur l’intégration hétérogène de haute performance, en plus de lancer un projet de recherche et développement coopérative (RDC) complémentaire en appui à la Chaire.

En 2014, l’UdeS s’était associée à IBM Canada Ltée dans le cadre d’un partenariat entreprise-université unique, en lançant la Chaire CRSNG-IBM Canada sur l’encapsulation innovante de puces microélectroniques.

Pr Vincent Aimez, vice-recteur à la valorisation et aux partenariats, Marie-Claude Messier, VP Développement des Affaires, PROMPT, Normand Bourbonnais, président-directeur général, Centre de collaboration MiQro Innovation (C2MI), Valérie Oberson, professionnelle technique senior, IBM Canada, Pr Julien Sylvestre, Pr David Danovitch et Pr Dominique Drouin de l'Université de Sherbrooke.
Pr Vincent Aimez, vice-recteur à la valorisation et aux partenariats, Marie-Claude Messier, VP Développement des Affaires, PROMPT, Normand Bourbonnais, président-directeur général, Centre de collaboration MiQro Innovation (C2MI), Valérie Oberson, professionnelle technique senior, IBM Canada, Pr Julien Sylvestre, Pr David Danovitch et Pr Dominique Drouin de l'Université de Sherbrooke.
Photo : UdeS

L’objectif du premier mandat de la chaire était de développer plusieurs nouvelles approches allant des procédés de fabrication industrielle robuste au développement de nouveaux matériaux qui augmentent la résistance et la fiabilité des composants électroniques. En misant sur les progrès scientifiques et les transferts dans l’industrie accomplis au cours des 5 dernières années, les équipes de recherche unissent leurs expertises pour relever les défis technologiques de demain en cherchant à augmenter la puissance des composantes microélectroniques grâce auxquels les systèmes numériques et l’IA peuvent se développer encore plus vite.

Cette chaire industrielle est une excellente opportunité pour les étudiantes et étudiants de l’Université de Sherbrooke de développer des compétences pointues très prisées par l’industrie, tout en contribuant à l’avancement de nos connaissances en technologie au plus haut niveau avec IBM, l'une des entreprises les plus innovantes dans le monde des hautes technologies.

Dominique Drouin et Julien Sylvestre, professeurs titulaires

Selon les professeurs, les projets de recherche lancés sont une excellente opportunité pour les étudiantes et étudiants de l’Université de Sherbrooke de développer des compétences pointues très prisées par l’industrie.
Selon les professeurs, les projets de recherche lancés sont une excellente opportunité pour les étudiantes et étudiants de l’Université de Sherbrooke de développer des compétences pointues très prisées par l’industrie.
Photo : UdeS

Le projet de recherche RDC intitulé Interconnexions à basse température pour l’intégration hétérogène à haute performance sera quant à lui dirigé par le professeur David Danovitch. Ce projet vise à appuyer la chaire en ce qui a trait à l’environnement de montage des interconnexions microélectroniques.

Grâce à la chaîne d’innovation intégrée regroupant les installations du C2MI et du 3IT, l’UdeS et son partenaire IBM peuvent développer des technologies d’encapsulation avancées pour supporter la croissance des performances dans le domaine de la microélectronique. C’est un projet exemplaire où la force et la complémentarité de chaque partenaire font le succès de la recherche et contribuent au transfert technologique en appui aux technologies numériques.

Professeur Vincent Aimez, vice-recteur à la valorisation de la recherche et aux partenariats

Marc Fortin, vice-président, Direction des partenariats de recherche au Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, indique que « les partenariats de recherche du CRSNG appuient des collaborations qui permettent de créer de nouvelles preuves scientifiques dont le Canada et les Canadiens tirent parti sur les plans économique, social ou environnemental. Le CRSNG est heureux de continuer à appuyer cette importante collaboration entre l’Université de Sherbrooke et IBM qui favorise le renforcement de la capacité d’innovation en microélectronique, domaine technologique important pour divers secteurs industriels ».

Mieux répondre aux besoins de l'industrie

Pour Valérie Oberson, professionnelle technique senior chez IBM, ce partenariat permet de répondre aux besoins de l’entreprise :

La demande toujours grandissante de performance combinée aux nouveaux requis de faible consommation requiert l’intégration de liens optiques vers le module ou la puce elle-même. Cela amène le besoin d’explorer de nouvelles solutions d’assemblage avancées des technologies photoniques. Grâce au partenariat avec l’UdeS, ces nouvelles technologies pourront être développées et rapidement transférées vers l’industrie, en plus d’avoir un impact direct et significatif sur l’accélération des performances de calcul et de la réseautique avancée.

Luc Sirois, directeur général de PROMPT, croit également à l’importance de la collaboration avec le milieu :

Chez PROMPT, nous sommes dévoués à soutenir un Québec innovant et à la fine pointe des technologiques par la collaboration entre scientifiques et entreprises. C’est en développant ces écosystèmes collaboratifs et en renforçant ses expertises que le Québec augmentera sa qualité de chef de file dans des secteurs stratégiques du 21e siècle. C’est pour ces raisons que PROMPT est fier de s’associer au renouvellement de cette Chaire de recherche, avec des partenaires de haut niveau, afin de dynamiser et propulser la recherche et l’économie du Québec.

Des installations de pointe et une chaîne d'innovation intégrée

Le programme de recherche de la Chaire insistera sur la fabrication de prototypes afin de démontrer la faisabilité des technologies qui y seront développées. Pour ce faire, les équipes de recherche évoluent dans un espace collaboratif unique. Les installations du 3IT permettent aux étudiantes et étudiants, ainsi qu’aux professeures et professeurs, de faire la démonstration de preuve de concept des prototypes. Par la suite, les installations du C2MI, écosystème unique au Canada, permettent d’intégrer les démonstrations de preuves de concept par le développement de produits en collaboration avec les équipes de la Chaire et ainsi en assurer une accélération de la commercialisation. Une fois intégrés, les résultats sont transférés chez IBM, auprès des équipes de recherche et des industriels.

Les travaux de la chaire mèneront ainsi à la formation de plus de 24 étudiantes et étudiants hautement qualifiés dans un environnement de recherche de classe mondiale. La formation de cette main-d’œuvre contribuera à l’avancement des technologies en numérique qui dépendent de la performance des composants microélectroniques, par l’apport de nouvelles connaissances scientifiques. Les deux projets lancés bénéficient d’un investissement de plus de 6 M$ financés par le CRNSG, Prompt, IBM et l’UdeS.