Recherche sur le coronavirus

Richard Leduc reçoit un financement majeur des IRSC

L’infection par le coronavirus SRAS-CoV-2 causant la maladie COVID-19 est une urgence internationale telle que déclarée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS, a appelé la communauté internationale à agir rapidement, notamment en matière de financement, afin de bien profiter de l'occasion d'agir qui s'offre pour enrayer l'épidémie.

Afin de contribuer aux efforts mondiaux visant à endiguer l'éclosion du nouveau coronavirus, le gouvernement du Canada, par l’entremise des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), a lancé en février dernier un concours de financement pour des projets pouvant étudier ce problème d’envergure.

Aujourd’hui, l’honorable Patty Hajdu, ministre de la Santé du Canada, a annoncé les résultats de ce concours : un investissement de près de 27 millions de dollars sur deux ans dans la recherche sur le coronavirus. Les fonds investis soutiendront des équipes de recherche de partout au pays, qui s’emploieront à accélérer l’élaboration, la mise à l’essai et l’application de mesures visant à limiter la propagation du coronavirus et à en atténuer les conséquences.

Leader scientifique et citoyen, l’UdeS se mobilise

La responsabilité sociale en santé et la participation aux grands enjeux sociétaux étant au cœur des préoccupations facultaires, des chercheurs se sont mobilisés. Richard Leduc, professeur-chercheur à la FMSS et au CRHUS, est l’un des titulaires de ces fonds de recherche. Il recevra 865 000 $ sur deux ans.

Le projet de l’équipe du Pr Leduc se base sur le fait que le virus ne peut se propager par lui-même, mais nécessite des éléments de la cellule hôte pour infecter la cellule. Entre autres, une protéine appelée Spike (Pointe), située à la surface du virus, doit être coupée par des enzymes localisées à la surface de la cellule hôte afin que le virus puisse pénétrer dans la cellule et se multiplier. La stratégie du laboratoire se base sur des composés qui peuvent inhiber l’activité des enzymes, et donc, empêcher le virus d’entrer dans la cellule. Les virus restants à l’extérieur seront alors détruits par les cellules du système immunitaire de l’hôte.

Le projet de recherche du Pr Leduc est appuyé par des collaborations avec le laboratoire du Pr Éric Marsault, lui aussi du Département de pharmacologie-physiologie de la FMSS, du PFrançois Jean, du Département de microbiologie et immunologie de l’Université de Colombie-Britannique, et avec la collaboration du Dr Gary Whittaker, professeur de virologie à l’Université Cornell aux États-Unis.

En savoir plus :

Richard Leduc
Richard Leduc est diplômé de l’Université de Sherbrooke. Il a complété son doctorat (sciences biomédicales/biochimie) à l’Université de Montréal et son postdoctorat (biologie moléculaire/biologie cellulaire/biochimie) à l’Université de l’Oregon. Il est professeur au Département de pharmacologie-physiologie de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke, membre de l’Institut de pharmacologie de Sherbrooke et chercheur au Centre de recherche du CHUS

La recherche à l’UdeS
Plus de 100 groupes de recherche reconnus et près de 1 500 professeurs œuvrent en recherche à l’UdeS, 15e au palmarès des plus grandes universités de recherche au Canada. Les revenus totaux de recherche générés par l’Université et ses centres affiliés se chiffrent à plus de 160 millions de dollars annuellement.

Les IRSC
Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) savent que la recherche a le pouvoir de changer des vies. En tant qu’organisme fédéral chargé d’investir dans la recherche en santé, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs pour favoriser les découvertes et les innovations qui améliorent la santé de la population et le système de soins du Canada.