6e Rituel d’engagement de futures ingénieures et futurs ingénieurs

Remise du bandana Vert et Or à la 67e promotion

Le doyen de la Faculté de génie, le professeur Jean Proulx, et le président de l'Association générale des étudiants en génie (AGEG), Tristan Vieira.
Le doyen de la Faculté de génie, le professeur Jean Proulx, et le président de l'Association générale des étudiants en génie (AGEG), Tristan Vieira.
Photo : Kanatakhatsus

450 futures ingénieures et futurs ingénieurs de la 67e promotion de la Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke ont reçu leur bandana Vert pour la fraternité et Or pour l’excellence, marqué du grand S de l’Université de Sherbrooke, lors du sixième Rituel d’engagement qui s’est déroulé le 6 octobre dernier à la salle Maurice O’Bready du Centre culturel de l’UdeS, en toute sécurité. Ainsi, en raison des règles socio-sanitaires édictées par le gouvernement du Québec, la cérémonie a eu lieu en trois groupes afin de respecter la capacité de la salle et pour ne pas interrompre les cours.

« Nos personnes étudiantes ont prêté serment, adhérant ainsi aux six valeurs fondamentales de l’ingénieur en formation. L’engagement d’honorer ces valeurs de l’Association générale des étudiants en génie (AGEG) et de la Faculté que prennent les personnes de la nouvelle promotion trouve tout son sens lorsqu’il est fait en présence de leurs consœurs et confrères. C’était donc important pour nous de tenir cet événement qui marque le début des études à la Faculté de génie, tout en respectant les mesures sanitaires en vigueur », explique le doyen de la Faculté de génie, le professeur Jean Proulx.

Les six qualités fondamentales que la Faculté et l’AGEG souhaitent inculquer à ses futurs ingénieurs en formation sont incarnées par le bandana, soit l’entraide, le respect, la fierté, l’intégrité, l’engagement et la rigueur. Le rituel d’engagement permet aux nouvelles personnes étudiantes de prêter serment au bandana. C’est également une opportunité pour le personnel et les anciens étudiants de renouveler leur serment.

La professeure Dominique Derome, porte-étendard pour le génie du bâtiment, reconnaît l’importance de la mise en scène du rituel pour souligner le privilège de devenir ingénieur. « Les six valeurs illustrent que le génie, c’est plus que des équations, c’est une responsabilité vis-à-vis les siens et la société. Le parcours de quatre ans et demi d’études à l’Université de Sherbrooke facilite cette transmission de ces savoirs à nos personnes étudiantes », explique-t-elle.

« Un bandana qui affiche la devise de l’UdeS, Veritatem in charitate, la vérité dans la charité, » affirme le doyen de la Faculté de génie. « Un bandana affichant la devise des porteurs, Simul Triumphamus, le succès par la fraternité », complète fièrement le président de l’AGEG, Tristan Vieira, étudiant en génie robotique. Pour ce porteur, cette cérémonie représente une étape importante de l'intégration des nouvelles personnes étudiantes dans la grande famille du génie sherbrookois. « De ce rituel, est née la fierté de représenter la Faculté de génie, et le bandana est le symbole de cet engagement », ajoute-t-il avec dignité.

Au terme du rituel, les nouveaux porteurs prenaient des photos des uns et des autres. Ils arboraient leur bandana avec enthousiasme en marchant sur les trottoirs bordant le campus principal. Les yeux étincelants, leur aventure à la Faculté de génie ne fait tout juste que commencer.

Origine du rituel d’engagement

Au début du XXe siècle, des ingénieurs vétérans désiraient protéger et assurer le développement de la société en transmettant des connaissances techniques, philosophiques et éthiques propres à l’ingénierie. La mise en scène autour de cette cérémonie constitue un rappel historique à ce comité légendaire de porteurs qui a mystérieusement disparu en 1954. Fort heureusement, leurs enseignements ont traversé le temps. Un ancien diplômé en génie civil de la 52e promotion à la Faculté de génie, Daniel Bénoni-Théroux, a eu l’idée de faire revivre la tradition des porteurs, en hommage aux ingénieurs du passé.

Ainsi, depuis six années, Mathieu Nuth, professeur en génie civil, mène comme un maître ce rituel, créé par un comité composé de personnes étudiantes et de membres du corps professoral. « Les officiers du comité des porteurs étaient munis d’objets symboliques dont un foulard bicolore, portés en permanence par les ingénieurs de l’élite, vert pour la fraternité et or pour l’excellence », résume le professeur Nuth.

Le foulard vert et or représente la coopération et l’excellence. « N'oubliez jamais qu'être porteur est un privilège accessible à peu de gens. Seules les personnes étudiantes de la Faculté de génie sont décorées du bandana. C'est une tradition entière que vous portez sur vous. Arborez-la avec fierté ! », rappelle le doyen de la Faculté de génie, le Pr Jean Proulx.

Avec éloquence, les personnes étudiantes finissantes Alice Cordon et Jérémy Delorme ont salué les nouveaux porteurs en leur partageant avec humour leurs expériences et souvenirs mémorables vécus à la Faculté de génie. Les deux porte-paroles de la promotion finissante les ont encouragés, entre autres, à participer aux diverses activités organisées durant leur séjour comme les clubs étudiants, le Vert et Or, les 5 à 8 et les activités caritatives afin de retirer le maximum de leur passage à Sherbrooke au sein de la nouvelle confrérie des porteuses et porteurs du bandana. De manière solennelle, le président de l’AGEG, Tristan Vieira, a conclu en déclarant « officiellement la 67e promotion de génie de Sherbrooke, porteuse du bandana Vert et Or » !