Le 3IT se met au vert!

De nouveaux bacs de jardinage ont été installés cet été sur le terrain du 3IT.

De nouveaux bacs de jardinage ont été installés cet été sur le terrain du 3IT.


Photo : Fournie

Des membres de l’Institut interdisciplinaire d’innovation technologique (3IT), qui font partie du nouveau comité 3IT.Vert, ont fabriqué puis installé des bacs à jardinage dans la cour arrière de l’institut. De nombreux légumes et herbes aromatiques ont été plantés au début de l’été, et les récoltes vont bon train!

L’initiative a vu le jour grâce à Anne Painchaud-Ouellet, coordonnatrice de la plateforme de mécanique. « Ça fait 5-6 ans que l’idée du jardinage est dans l’esprit des gens, mais personne n’avait encore poussé le projet pour qu’il se réalise », avance Mme Ouellet, qui a donc commencé les démarches l’an dernier pour voir avec le Service des immeubles de l’Université de Sherbrooke (UdeS) quelle était la façon de faire pour habiter un peu plus les alentours du 3IT.

La COVID-19 a malheureusement mis le projet sur la glace en 2020, mais cette année, il était hors de question que le projet soit encore repoussé.

« J’ai donc sondé la communauté par courriel pour voir si l’intérêt d’avoir un milieu de travail plus vert était répandu, et la réponse a été super bonne dans les minutes qui ont suivi! » indique fièrement Anne Painchaud-Ouellet.

Quelques jours plus tard, le comité 3IT.Vert a été formé avec les 18 membres qui ont répondu à l’appel, soit Philippe-Olivier Provost, Jacob Dufresne, Seyed Amirezza Ataei, Julien Duchesne, Stéphanie Sauze, Clem Seguin, Abdelghani Benghanem, Jade Blais, Sofiane Abdelouhab, Alexandre Landry Blais, Javier Arias Zapata, Gwenaëlle Hamon, Arnaud Ritou, Marwan Besrour, Denis Pellé, Michael Canva, Michaël Turmel et Philippe Gogol.

À leur grand bonheur, l’idée a été très bien accueillie par l’UdeS. « Tout le monde était derrière nous! » exprime-t-elle.

Même le directeur du 3IT, Richard Arès, salue l’initiative. « C’est une fierté pour moi de voir que plusieurs membres du 3IT se sont regroupés pour mettre de l’avant un tel projet, qui vise à améliorer la qualité de vie de nos employés et étudiants. J’encourage grandement ce genre d’initiative citoyenne », a-t-il déclaré.

Je suis très fière de la mobilisation rapide, de l’investissement des gens et du fait que ce soit multidisciplinaire. Des gens de toutes les plateformes se sont impliqués. C’est une belle victoire!

Anne Painchaud-Ouellet, leader du projet


Concrétisation du projet

Le comité était tellement confiant que le projet serait approuvé que les membres ont commencé à fabriquer les bacs de jardinage avant même que le budget soit approuvé. « Il était déjà tard en juin pour la saison du jardinage, alors il n’y avait pas de temps à perdre! », indique la coordonnatrice de plateforme.

Tomates, laitues, fraises, bleuets, piments, aubergines, courges, basilic et lavande font partie des fruits, légumes et herbes qui ont été transplantés en juin. D’ailleurs, tout au long de l’été, tous les membres du 3IT sont invités à aller en cueillir lorsqu’ils sont prêts. « Ça appartient à toute la communauté », assure Anne.

L’instigatrice des bacs de jardinage voit l’initiative comme un projet pilote. « Éventuellement, on aimerait avoir des espaces avec plus de jardins. En ce moment, c’est plus pour initier les membres du 3IT au jardinage et pour faire de l’éducation à ce sujet. Mais on souhaite assurément refaire le projet, et peut-être même à plus grande échelle », termine Anne Painchaud-Ouellet.


Un chapiteau a été mis en place dans la cour arrière du 3IT pour combler le manque de places pour dîner à l'intérieur.
Un chapiteau a été mis en place dans la cour arrière du 3IT pour combler le manque de places pour dîner à l'intérieur.
Photo : Fournie

Mise en place du chapiteau

Un autre projet pilote a vu le jour au 3IT cet été, soit l’installation d’un chapiteau pour combler le manque de places pour dîner à l’intérieur. « On voulait éviter que les gens mangent à leur bureau pour favoriser l’esprit de communauté. Ce qui est le fun, c’est que beau temps, mauvais temps, le chapiteau permet d’avoir un espace commun », soutient Anne, qui a également joué un rôle important dans l’aboutissement de ce projet.

Le chapiteau sera retiré cet automne, mais si la réponse a été bonne, l’initiative sera sûrement reconduite l’été prochain.

À noter que les deux projets ont été financés en partie par le 3IT et en partie par le Fonds conjoint pour les initiatives en développement durable (FCIDD).