Recherche en lettres et sciences humaines

Pre Sarah Rocheville propose de mener une réflexion éthique sur la vie humaine en étudiant la littérature

Sarah Rocheville est professeure au Département des arts, langues et littératures de l'Université de Sherbrooke.
Sarah Rocheville est professeure au Département des arts, langues et littératures de l'Université de Sherbrooke.

Photo : Fournie

La recherche en lettres et sciences humaines est ancrée dans les préoccupations de l’heure. À preuve, 12 projets de l'UdeS ont récemment obtenu un financement de près de 2 M $, dont le projet de la Pre Sarah Rocheville, qui propose de mener une réflexion éthique sur la vie humaine en étudiant la littérature de la dernière décennie.

Qu’est-ce qu’une vie humaine – désormais?

Les mouvements récents de dénonciations, révoltes citoyennes, reconfigurations des dispositifs de pouvoir tels que #meetoo, #blacklivesmatter nourrissent inévitablement la pratique littéraire. Pour la Pre Sarah Rocheville, spécialiste en création littéraire, c’est le point de départ d’une réflexion éthique sur la vie humaine dans la littérature des dix dernières années.

Qu'est-ce qu'une vie humaine? Nous entendons mener notre enquête sur le terrain littéraire au premier chef, mais il est clair pour nous que nos résultats irrigueront les autres disciplines touchées par cette question : économie sociale, éthique appliquée, anthropologie moderne, bioéthique, etc. Cette perspective de dialogue est très motivante pour nous!

Professeure Sarah Rocheville