Le chant choral bien vivant à l’UdeS

Un premier concert de chant choral devant public

L'École d’été de chant choral se déroule durant une semaine intensive qui culmine habituellement par un concert à la majestueuse Abbaye St-Benoît-du-Lac. Malheureusement, dans le contexte que l’on connaît, le concert de l’année dernière fut annulé. Cependant, l’édition 2021 revient en force et le professeur Ingari est fier d’annoncer qu’il offrira un premier concert devant public depuis le début de la pandémie.
L'École d’été de chant choral se déroule durant une semaine intensive qui culmine habituellement par un concert à la majestueuse Abbaye St-Benoît-du-Lac. Malheureusement, dans le contexte que l’on connaît, le concert de l’année dernière fut annulé. Cependant, l’édition 2021 revient en force et le professeur Ingari est fier d’annoncer qu’il offrira un premier concert devant public depuis le début de la pandémie.
Photo : UdeS - 2018

La dernière année fut bien difficile pour le domaine des arts. Avec la fermeture des salles de spectacles, les concerts virtuels sont rapidement devenus monnaie courante. L’enseignement de la musique en a également pris pour son rhume alors que plusieurs programmes ont dû se tourner vers les cours à distance. À l’École de musique de l’Université de Sherbrooke, les cours en présence n’ont cependant jamais cessé de même que les répétitions.

C’est le cas également du chant choral. Le professeur Robert Ingari est très fier d’avoir pu maintenir ses laboratoires de direction chorale avec chœur témoin dans ses cours, malgré les restrictions sanitaires.

C’est grâce à l’excellente gestion de la crise sanitaire que fait l’Université de Sherbrooke sur ses campus, autant celui de Longueuil que celui de Sherbrooke, que nous pouvions le faire. À partir de septembre 2020 nous pouvions tenir la plupart de nos cours en présentiel au Campus de Longueuil. Nous pouvions poursuivre, comme avant la pandémie, les classes de maître avec moi où chaque chef étudiant dirigeait à son tour le petit chœur témoin composé cette année des 16 étudiants en direction chorale.

Robert Ingari, professeur en direction chorale

Le professeur Robert Ingari
Le professeur Robert Ingari
Photo : Fournie

Le professeur de direction chorale s’est d’abord tourné vers la composition et des productions à distance dans les premières semaines de confinement en mars 2020. Puis, dès que ce fût possible, il a repris le boulot en présentiel. La différence notable fut la présence des masques pour les membres des chœurs sur les deux campus.

 Alors que nous apprécions toujours le fait que nous pouvions maintenir une certaine "normalité" dans nos activités de chant choral, la distanciation et le port du masque furent un véritable défi pour les chefs de chœur en formation ainsi que pour les membres de l’Ensemble vocal de l’Université de Sherbrooke. Mais les étudiantes et étudiants ont très bien relevé le défi et nous sommes fiers de ce que nous avons pu faire malgré tout.

L’École d’été de chant choral devant public

La session est terminée et les concerts également. Pourtant, le professeur Ingari ne prend pas de pause. Chaque été depuis 2000, l’École de musique tient une école d’été de chant choral. Chefs de chœur et choristes du Québec et d’ailleurs se réunissent à l’Université de Sherbrooke pour partager leur passion pour le chant choral durant une semaine intensive qui culmine habituellement par un concert à la majestueuse Abbaye St-Benoît-du-Lac.

Malheureusement, dans le contexte que l’on connaît, le concert de l’année dernière fut annulé. Cependant, l’édition 2021 revient en force et le professeur Ingari est fier d’annoncer qu’il offrira un premier concert devant public, depuis le début de la pandémie, à la salle Maurice-O’Bready du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke.

C’est à la suite des annonces du gouvernement du Québec du 18 mai dernier que l’École de musique a pris la décision d’aller de l’avant avec la tenue en salle du concert gala de l’École d’été de chant choral 2021. Et j’en suis ravi. Le fait d’avoir un objectif clair de faire un concert d’envergure devant public vient nous donner une motivation que nous attendions depuis le début de la pandémie.

Le concert « Retour à la lumière », dirigé par le professeur Robert Ingari, sera accompagné par Eun Jung Park au piano. La représentation aura lieu le 3 juillet prochain à 19 h à la salle Maurice O’Bready du Centre culturel de l’UdeS. Les billets sont en vente au coût de 10 $ sur le site Web du Centre culturel. Le programme promet un amalgame de pièces qui nous fera retrouver l’espoir de jours meilleurs. En plus du programme choral, la soprano Catherine Elvira Chartier et la pianiste Carmen Picard interpréteront quatre des douze mouvements du cycle pour soprano et piano « Souvenirs d’un paysage » composé par le professeur Ingari au printemps 2020.

Au programme

Souvenir d’un paysage de Robert Ingari (extraits) pour soprano et piano :

  • Bulles
  • La grenouille
  • Une vapeur mauve et légère
  • Le temps de vivre

Œuvres chorales :

  • Northern Lights (Ola Gjeilo)
  • My Spirit Sang All Day (Gerald Finzi)
  • Choose Something Like A Star (extrait de Frostiana) (Randall Thompson)
  • The Lord Is My Shepherd (extrait de Psalm 23) (Robert Ingari)
  • Wedding Cantata (Daniel Pinkham)
  • Sure On This Shining Night (Samuel Barber)
  • Even When He Is Silent (Kim André Arnessen)