Vie au 3IT

Sarra Belghithi : en route vers l’avenir

Photo : Fournie

Découvrez la contribution de Sarra Belghithi, étudiante à la maîtrise en génie mécanique sous la direction du Pr Luc Fréchette! Ayant complété un stage de fin d’études en 2018 avant d’entamer sa maîtrise l’année suivante, la jeune professionnelle terminera bientôt son parcours au 3IT avec un bagage de nouvelles connaissances.

Travaux de recherche: Caractérisation d’une microturbine 
Plateforme: Nanotechnologies



Comment décrirais-tu l’expérience étudiante au 3IT? 

C’est une expérience enrichissante sur de nombreux points. Étudier au 3IT m’a permis de découvrir le monde de la recherche scientifique et m’a beaucoup aidée à développer mon esprit critique.

Au 3IT, j’ai surtout apprécié la collaboration entre les membres de l’institut!


En quelques mots, que crois-tu apporter d’unique à l’institut? 

J’ai eu l’occasion de contribuer au développement de l’un des projets au 3IT, soit la modélisation de l’équilibre axial du rotor d’une microturbopompe de cycle Rankine, sous la direction du professeur Luc Fréchette. Je tiens d’ailleurs à le remercier de m’avoir donné cette chance. J’espère bien que mes collègues ont bénéficié de mon savoir-faire sur ce projet!


Pourquoi avoir choisi le 3IT pour effectuer tes études supérieures? 

J’ai découvert le 3IT grâce au programme canadien Mitacs pour les étudiants qui excellent dans leurs études en ingénierie en Tunisie. J’ai été acceptée pour une bourse de projet de fin d’études par le Pr Abderraouf Boucherif avec qui j’ai fait mon stage au 3IT.

J’ai donc eu l’occasion de découvrir le travail qui se fait à l’institut, et j’ai fait les démarches pour faire ma maîtrise ici!


À titre de scientifique, quel « impact » professionnel rêves-tu d’avoir sur le monde? 

Sarra Belghithi lors de son stage de fin d’études en 2018 dans les laboratoires du 3IT. 
Sarra Belghithi lors de son stage de fin d’études en 2018 dans les laboratoires du 3IT. 
Photo : Fournie

Ce que je souhaite, c’est de contribuer à développer de nouveaux produits permettant d’aider l’être humain dans sa vie quotidienne. Je souhaite faire profiter aux gens ce que j’ai appris tout au long de mon cursus universitaire, que ce soit au cours de ma maîtrise ou de mon parcours en ingénierie en Tunisie.



Quelles sont tes aspirations professionnelles? 

Pour le moment, j’aimerais découvrir le monde du travail et me construire une identité professionnelle, donc je vais chercher un emploi en industrie.

Toutefois, peut-être qu’après une expérience de quelques années sur le marché du travail, je pourrai revenir pour faire un doctorat!



Quelle devise te représente le mieux? 

La chance ne sourit qu’aux esprits bien préparés.

Louis Pasteur

Pour moi, il n’y a pas de chance dans les études. Il faut toujours avoir l’esprit ouvert pour acquérir de nouvelles expériences. Dans mon cas par exemple, j’ai obtenu un diplôme d’ingénieure en instrumentation et maintenance industrielle, tandis que ma maîtrise s’inscrit dans le cadre du développement d’une microturbine. C’est très différent, donc c’était un peu difficile au début, mais à force de chercher, de travailler et de mettre des efforts, j’ai pu comprendre plusieurs phénomènes!