Nouvelle maîtrise professionnalisante à l’hiver 2022

Apprendre la gestion systémique des milieux naturels

Photo : Michel Caron

La relation entre la société et les milieux naturels est extrêmement complexe. L’activité humaine a de multiples incidences sur la biodiversité et la résilience des écosystèmes, ces éléments critiques pour la production de ressources naturelles et des autres services écosystémiques dont la société dépend directement. Les choix individuels et sociaux en matière d’environnement sont d’autant plus difficiles que le monde est en constante évolution en raison des changements globaux.

C’est dans le but de former des spécialistes aptes à agir concrètement dans la recherche et l’implantation de solutions aux défis actuels et futurs liés à la complexité des interactions entre l’humain et la nature que le Département de biologie de la Faculté des sciences lancera, en janvier 2022, le tout nouveau programme de maîtrise en gestion systémique des milieux naturels.

Des possibilités de développement professionnel variées

La formation professionnalisante vise trois situations professionnelles les plus représentatives de la pratique, soit la production d’expertises en matière de conservation des milieux naturels, la réalisation d’interventions pour favoriser cette conservation, et la gestion des projets qui sont liés à ces activités.

Elle offre trois cheminements qui offrent tous de nombreuses activités pratiques inspirées directement de la réalité professionnelle de la gestion des milieux naturels.

Le cheminement régulier prépare les diplômées et diplômés à la pratique professionnelle au Québec ou au Canada et comprend un projet professionnel à réaliser chez un partenaire du Québec ou d’une autre province canadienne.

Mélissa Niravong, étudiante à la maîtrise, lors d'un stage en écologie au Mexique.
Mélissa Niravong, étudiante à la maîtrise, lors d'un stage en écologie au Mexique.
Photo : fournie par Melissa Niravong


Le cheminement international propose pour sa part un double diplôme avec El Colegio de la Frontera Sur, au Mexique, ainsi qu’un stage à l’étranger. Ce cheminement prévoit que la personne étudiante vive dix mois à l’extérieur du Canada sur les 21 mois de formation, la préparant à agir avec compétence en situation internationale et interculturelle.


Finalement, le cheminement de double diplôme avec le cheminement de type cours en gestion de l’environnement de la maîtrise en environnement permet de développer la capacité de favoriser la mise en œuvre de saines pratiques de gestion de manière à instaurer des changements durables dans les organisations.  Il comprend deux séjours en milieux de pratique – dont un stage coopératif en environnement – et mène à l’obtention de deux diplômes de maîtrise de l’Université de Sherbrooke.

Nous collaborons avec des partenaires externes depuis plus de quinze ans, ce qui nous permet d’assurer la pertinence et la qualité des expériences vécues par nos étudiantes et étudiants sur le terrain. Tous les projets d’intervention à réaliser en milieu de pratique, qu’ils soient internationaux ou locaux, sont structurés et encadrés pour favoriser l’intégration des notions acquises au baccalauréat et tout au long du parcours de la maîtrise, et leur application compétente à des situations bien réelles et représentatives de la vie professionnelle.

Caroline Cloutier, coordonnatrice du programme de maîtrise en gestion systémique des milieux naturels.

Des personnes étudiantes passionnées et ouvertes sur le monde

Photo : Michel Caron

Le programme s’adresse à des personnes diplômées de programmes de baccalauréat en écologie, biologie ou dans un domaine connexe.  Il requiert une maîtrise suffisante de l’anglais langue seconde et, dans le cas du cheminement international, une connaissance suffisante de l’espagnol. Des opportunités sont offertes pour poursuivre l’apprentissage des langues dans le programme.

Les valeurs associées au développement durable, soit la préservation de la biodiversité, la justice sociale, et le respect de la diversité socioculturelle, sont très présentes dans le programme et influencent tout le cheminement des études. Les étudiantes et étudiants qui s’épanouiront dans cette formation se reconnaissent dans ces valeurs et sont des passionnés de la nature, des gens qui sauront allier rigueur scientifique, habiletés sociales et capacité d’autoréflexion tout au long de leur carrière.

Professeure Sophie Calmé, directrice de la maîtrise en gestion systémique des milieux naturels

Pour permettre aux étudiantes et étudiants de mener à bien leur projet d’études, plusieurs bourses d’admission et de mobilité sont offertes, allant jusqu’à 11 500 $.

Le programme est maintenant fermé aux admissions pour l’hiver 2022. On peut poser sa candidature pour 2023 jusqu’au 1e mai 2022.