Récipiendaire de la bourse E.W.R. Steacie

Fanie Pelletier reconnue pour sa contribution exceptionnelle à l’écologie évolutive

Pre Fanie Pelletier
Pre Fanie Pelletier
Photo : CRSNG/NSERC - Sylvie Li

« Jusqu’à récemment, la plupart des scientifiques croyaient que l’évolution était un phénomène très lent et que les changements des caractères adaptatifs s’échelonnaient sur des siècles. Or Fanie Pelletier, spécialiste de la dynamique éco-évolutive, a démontré que les caractères adaptatifs des espèces sauvages pouvaient évoluer en quelques années ou décennies et que les activités humaines accéléraient leur évolution. »

C’est ainsi que le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) présente la Pre Pelletier, récipiendaire 2020 de la bourse E.W.R. Steacie, l’une des plus prestigieuses distinctions en sciences et en génie au Canada. Cette bourse, qui s’accompagne d’importantes subventions en fonds de recherche, permet aux personnes lauréates d’être dégagées de toute charge administrative ou d’enseignement pour une durée de deux ans afin qu’ils puissent consacrer tout leur temps et leurs efforts à la recherche.

Grâce à cette bourse de recherche, mon équipe continuera à étudier l’effet de l’activité humaine sur la faune afin d’apporter des données scientifiques robustes. Avec des suivis à long terme sur des animaux sauvages permettant d’identifier les facteurs influençant la dynamique des populations, mon équipe pourra documenter l’effet des changements climatiques, de la chasse et de la modification d’habitats sur la survie et la reproduction des individus et les dynamiques éco-évolutives.

Professeure Fanie Pelletier

Corne de mouflon. Un projet de recherche de Pre Pelletier a révélé que les cornes du mouflon d’Amérique rétrécissaient et que ce changement génétique était en partie imputable à la chasse au gibier trophée.
Corne de mouflon. Un projet de recherche de Pre Pelletier a révélé que les cornes du mouflon d’Amérique rétrécissaient et que ce changement génétique était en partie imputable à la chasse au gibier trophée.
Photo : CRSNG/NSERC - Sylvie Li

Fanie Pelletier s’est jointe à l’équipe professorale du Département de biologie de l’Université de Sherbrooke en 2008. Son équipe de recherche utilise des données exceptionnellement détaillées à long terme, pouvant s’établir de 10 à 200 ans, provenant d’études longitudinales de vertébrés comme les ours bruns, les mouflons, les hirondelles bicolores et même les humains.

Professeure Pelletier est non seulement une chercheuse extrêmement dynamique, mais elle est une enseignante appréciée de ses étudiantes et étudiants. Son engagement indéfectible à la communauté universitaire, que ce soit par des comités divers ou dans son rôle de mentor, profite à toute la communauté universitaire.

Professeure Carole Beaulieu, doyenne de la Faculté des sciences

Fanie Pelletier n’en est pas à sa première distinction. Elle a reçu en 2020 le tout premier Prix d'excellence de l’encadrement aux études supérieures en recherche de l’Université de Sherbrooke, ainsi que le prix de reconnaissance de la qualité de l’enseignement en 2017. Depuis 2019, elle est membre du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science de la Société royale du Canada. Elle a reçu la même année le Prix de la recherche et de la création de l’Université de Sherbrooke. De 2009 à 2019, la professeure Pelletier a été titulaire de la Chaire de recherche du Canada en démographie évolutive et conservation. Elle est l’auteure de plus de 180 publications et a dirigé plus d’une cinquantaine d’étudiantes et étudiantes de deuxième et troisième cycles.

Je profite de cette occasion pour réitérer le message de notre scientifique en chef, Mme Mona Nemer et dire aux jeunes, notamment aux filles, qui désirent poursuivre une carrière en recherche, mais qui hésitent entre la science et la famille, que ces deux options ne sont pas des vocations distinctes et incompatibles. Je suis d’ailleurs très fière de mon laboratoire et de ma famille.

Professeure Fanie Pelletier

Les bourses E.W.R. Steacie

Les bourses commémoratives E.W.R. Steacie du CRSNG sont accordées en mémoire d’Edgar William Richard Steacie, chimiste et chef de file en recherche, qui a contribué largement au développement des sciences au Canada pendant et immédiatement après la Seconde Guerre mondiale.