Un futur ingénieur en biotechnologie de l’UdeS exemplaire

Un 100e don de plasma pour aider encore plus

Alexis Rioux-Chevalier, étudiant en génie biotechnologique à l'UdeS, effectue son 100e don de plasma.
Alexis Rioux-Chevalier, étudiant en génie biotechnologique à l'UdeS, effectue son 100e don de plasma.
Photo : UdeS

Quand il a accompagné son père pour donner du sang la première fois, Alexis Rioux-Chevalier ne se doutait pas qu’il en arriverait quelques années plus tard à effectuer un 100e don de plasma, notamment parce que les besoins sont actuellement beaucoup plus importants que pour un don de sang.

« Cette partie du liquide sanguin permet de fabriquer des médicaments pour les personnes aux prises avec un système immunitaire déficient et traiter des maladies comme l’hémophilie, qui rend impossible la coagulation du sang », explique fièrement Alexis Rioux-Chevalier. Cet étudiant exemplaire a mobilisé 15 futurs ingénieurs de l’UdeS pour donner du plasma à leur tour, afin de souligner ce fait d’armes hier soir avec lui, chez Héma-Québec, à Sherbrooke.

Des futurs ingénieurs et ingénieures ont accompagné l'étudiant pour ce 100e don.
Des futurs ingénieurs et ingénieures ont accompagné l'étudiant pour ce 100e don.
Photo : UdeS

Son désir de soulager des personnes malades en donnant du plasma se répercute également par le biais des études qu’il a entreprises en génie biotechnologique à l’Université de Sherbrooke. C’est une association qu’il a faite naturellement, puisqu’il y a un aspect de génie biotechnologique dans la collecte et la transformation du plasma.

« Avec le plasma, nous pouvons traiter plusieurs maladies très graves et développer de nouveaux médicaments. J’espère contribuer davantage à ce chapitre lorsque j’effectuerai mes stages et après avoir reçu mon diplôme d’ingénieur en biotechnologie », souligne avec panache le futur ingénieur sherbrookois

Pour Alexis, devenir ingénieur implique nécessairement de travailler en équipe, de mettre à profit des compétences différentes et de concilier des points de vue différents. Ainsi, la fibre humaine est une qualité essentielle et prisée pour travailler dans le domaine de l’ingénierie afin de résoudre des problèmes techniques qui nécessitent aussi, dans ce contexte, d'avoir de l'entregent et de savoir collaborer harmonieusement. Voilà autant de qualités retrouvées dans le profil de cet étudiant qui prêche par l’exemple. Bravo!