Nouvelle installation du CPE Tout-petit, Toute-petite

Encore plus de lien direct avec la nature

Lyne Bélanger, directrice du CPE Tout-petit, Toute-petite; Julien Desautels, président du conseil d’administration du CPE Tout-petit, Toute-petite; Denyse Rémillard, vice-rectrice à l'administration et au développement durable
Lyne Bélanger, directrice du CPE Tout-petit, Toute-petite; Julien Desautels, président du conseil d’administration du CPE Tout-petit, Toute-petite; Denyse Rémillard, vice-rectrice à l'administration et au développement durable

Photo : Michel Caron - UdeS

Ancré dans la vie du campus principal depuis 30 ans, le CPE Tout-petit, Toute-petite offrira, dès le printemps 2021, 80 places supplémentaires pour les enfants du personnel de l’UdeS et des parents y étudiant. La nouvelle installation aux abords du parc du Mont-Bellevue consolidera l’engagement environnemental du CPE tant dans son projet pédagogique que dans la construction et l’aménagement des installations.

Un plus pour la communauté universitaire

Attendu depuis 2015, le nouveau CPE, dont la construction débutera ces jours-ci, vient répondre aux besoins des nombreux parents sur le campus et alléger la longue liste d’attente. Le CPE est un milieu de garde prisé par la communauté universitaire en raison de sa proximité avec le lieu de travail et d’études, mais aussi pour ses valeurs, comme « offrir un environnement sain, incluant une cuisine végétarienne, où les enfants s’épanouissent dans le respect d’autrui ».

Projet pédagogique

Le programme pédagogique du CPE comprend déjà un volet environnemental, qui favorise notamment l’intégration du milieu naturel environnant dans les activités d’éducation.

Le parc du Mont-Bellevue est, depuis 30 ans, l’un des terrains de jeux des tout-petits et toutes-petites du CPE.
Le parc du Mont-Bellevue est, depuis 30 ans, l’un des terrains de jeux des tout-petits et toutes-petites du CPE.
Photo : fournie

En effet, la proximité du mont Bellevue est un atout majeur pour l’apprentissage : il offre un terrain propice aux jeux actifs ainsi qu’à l’éveil aux sciences et à la nature. La forêt, les éléments naturels directement dans la cour, les animaux et leur habitat naturel ont toujours constitué un extraordinaire terrain de jeux pour les enfants et une riche matière première pour mettre à profit la créativité des éducatrices et éducateurs.

Encouragée par le projet de Réserve naturelle universitaire, l’équipe du CPE veut renouveler son engagement dans des actions durables et renforcer encore plus les liens de son programme avec la nature.

Nous souhaitons intégrer les vocations de conservation du milieu naturel et d’éducation relative à l’environnement à nos futures activités.

Lyne Bélanger, directrice du CPE

Coupe et réutilisation des arbres

Situé à proximité de l’entrée ouest du parc du Mont-Bellevue, qui donne sur le campus principal de l’UdeS, le nouveau CPE occupera un espace actuellement en friche et gravier ainsi qu’un ravin composé d’une parcelle boisée juste à l’extérieur du parc. Une coupe d’arbres est donc nécessaire pour pouvoir réaliser la construction et assurer un aménagement sécuritaire pour les enfants, les usagers et les usagères.

Cette coupe s’effectuera à l’extérieur de l’emprise de la future réserve naturelle universitaire du parc du Mont-Bellevue et respectera les orientations du CPE et de l’UdeS en matière d’aménagement responsable.

Plusieurs mesures de compensation sont prévues, notamment l’intégration d’éléments naturels dans le futur parc du CPE, tels que des jeux et du mobilier urbain fabriqués avec le bois coupé. Outre la dizaine d’arbres qui seront plantés sur le site même à la fin des travaux, l’Université procédera également dès cet automne à la plantation de 300 arbres matures sur son campus principal. Un projet mené en collaboration avec le Réseau d'espaces verts éducatif et nourricier de RÊVE Nourricier et des étudiantes et étudiants de plusieurs facultés.

Patrice Cordeau, adjoint au vice-rectorat à l’administration et au développement durable