Un premier Festival de robotique à Sherbrooke des plus festifs

800 participants passionnés et 3000 spectateurs comblés

Premier festival de robotique à Sherbrooke au Centre sportif de l'UdeS
Premier festival de robotique à Sherbrooke au Centre sportif de l'UdeS
Photo : John Bass

Plus de 800 jeunes en provenance du Québec et de l’Ontario mais aussi des États-Unis, du Brésil, de la Turquie et du Mexique ont rivalisé d’adresse et de savoir-faire techniques le week-end dernier à l’Université de Sherbrooke, devant plus de 3000 personnes. Sous la thématique « Recharge infinie », 29 équipes de jeunes de 14 à 18 ans se sont surpassés au Centre sportif Yvon-Lamarche pour le premier Festival de robotique à se dérouler à Sherbrooke. Deux équipes sherbrookoises, l’équipe 2626 du Séminaire de Sherbrooke et l’équipe 3360 de l’École de la Montée, en alliance avec une équipe de Montréal, l’équipe 3990 du Collège Regina Assumpta, ont remporté la grande finale. Ils pourront ainsi participer à la compétition mondiale du 29 avril au 2 mai 2020 à Détroit.

Les participants ont manœuvré leurs robots créés et programmés par eux, sous les conseils de mentors bénévoles dont plusieurs futurs ingénieurs de l’UdeS. « Le rôle du mentor est de guider les équipes et non pas de construire le robot à leur place. Ces jeunes pourront ainsi en apprendre davantage sur la mécanique, l’électronique et la programmation du robot en équipe », commente professeur François Grondin de l’Université de Sherbrooke et récipiendaire de la distinction Bénévole de l’année 2020 remise lors du Festival.

« Les nombreux spectateurs ont admiré le génie de nos jeunes et la superbe communauté FIRST en action. Qui plus est, les participants en ont mis plein la vue dans un contexte sportif et technologique de compétition et de coopération, enfin à Sherbrooke » commente le professeur François Michaud, directeur du programme de génie robotique de l’Université de Sherbrooke et cofondateur de Robotique FIRST Québec.

De son côté, Robotique UdeS, un club étudiant de la Faculté de génie, a grandement contribué au succès de cette édition sherbrookoise par l’implication de ses membres dans la préparation et la logistique de l’évènement en concertation avec Robotique FIRST Québec et l’Université de Sherbrooke. Ils ont également animé le kiosque de l’Université de Sherbrooke afin d’informer les visiteurs sur les programmes d’études offerts.

Dans une optique de mettre de l’avant des modèles féminins œuvrant en génie, des ingénieures et étudiantes en génie ont participé à une nouvelle initiative. « Il y avait sur place un espace de discussions pour les jeunes filles du secondaire participant à l’événement afin de démystifier les mythes du génie et d’échanger sur les possibilités de carrières », explique Victoria Pitz Clairoux, étudiante au baccalauréat en génie robotique et co-présidente de Robotique UdeS.

Robotique UdeS s’implique par ailleurs dans la compétition FIRST LEGO League (FLL), une ligue internationale de robotique pour les 9 à 14 ans, où ils ont huit semaines pour concevoir un robot capable de mener à bien une série d’épreuves. « En envoyant nos mentors dans des milieux défavorisés, nous pouvons réduire le décrochage scolaire en faisant de la robotique avec des LEGO », souligne Justin Brûlotte, étudiant en génie informatique et fondateur de l’équipe 4942 de l’école secondaire Le Salésien de Sherbrooke alors qu’il était élève en quatrième secondaire. C’est lors de ces compétitions de robotique qu’il a développé le goût de venir étudier en génie. Au sein de Robotique UdeS, ces futurs ingénieurs offrent une perspective différente de l’université en démontrant par la pratique et leur passion que le milieu universitaire peut être un terrain de jeux des plus captivant pour s’amuser tout en apprenant à devenir un professionnel.

À propos de Robotique FIRST Québec

Robotique FIRST Québec vise à initier les jeunes Québécois à la robotique et à les encourager à choisir des parcours académiques pouvant les mener à des carrières en sciences, technologies, ingénierie ou mathématiques (STIM). L’Université de Sherbrooke, co-instigatrice du mouvement FIRST au Québec, a également lancé son programme de génie robotique il y a trois ans. La mission de Robotique FIRST Québec, partenaire régional pour le Québec de l’organisme international FIRST, est de favoriser l’inspiration et la reconnaissance des sciences et de la technologie auprès des jeunes du Québec, en les engageant dans un programme innovant de mentorat en robotique qui s’appuie sur l’expertise des ingénieurs, des universitaires et des spécialistes de toutes sortes.

À propos de FIRST

FIRST est un organisme à but non lucratif fondé en 1989 à Manchester dans le New Hampshire, par l’inventeur du Segway et homme d’affaires états-unien, Dean Kamen, récipiendaire d’un doctorat honoris causa de l’Université de Sherbrooke en 2017. Les nombreux mentors et bénévoles qui gravitent autour de FIRST font la promotion des STIM auprès des jeunes du secondaire.