36e Défi étudiant de l'UdeS

S’engager pour faire avancer le monde

Les lauréates et lauréats des prix d’honneur du Défi étudiant 2020.
Les lauréates et lauréats des prix d’honneur du Défi étudiant 2020.
Photo : UdeS

L’UdeS regorge d’étudiantes et étudiants d’exception dont l’engagement exemplaire contribue à rendre notre monde meilleur. À l’occasion de la 36e édition du Défi étudiant, le 11 mars dernier, des membres de la communauté étudiante s’étant illustrés en cours d’année par leurs réalisations ont été récompensés.

Cinq personnalités et quatre groupes ont reçu un prix honorifique, assorti d'une bourse de 500 $. Les quatre candidatures soumises par le comité de sélection de l’UdeS pour la Médaille du lieutenant-gouverneur pour la jeunesse ont aussi été dévoilées lors de l’événement.

Des personnalités qui se démarquent

Prix Constance - Katia Beaudry

Katia Beaudry s'est notamment engagée dans l'implantation d'un CPE pour les enfants des parents-étudiants.
Katia Beaudry s'est notamment engagée dans l'implantation d'un CPE pour les enfants des parents-étudiants.
Photo : Fournie

Le prix Constance, qui souligne l’engagement continu au fil des sessions au sein de la vie étudiante, a été remis à Katia Beaudry. L’étudiante à la maîtrise en administration, impliquée depuis 2013 à l’UdeS, s’est fait remarquer par son travail au comité de direction du REMDUS, où elle a piloté deux projets majeurs : le régime d'assurances collectives étudiantes et les démarches pour implanter un CPE à horaire flexible pour les parents aux études. Elle a de plus apporté une contribution au démarrage du programme de bourses de recherche aux études supérieures.

Prix Audace - Elizabeth Cazeault

La coordonnatrice de Ruche Campus, Élizabeth Cazeault.
La coordonnatrice de Ruche Campus, Élizabeth Cazeault.
Photo : Michel Caron - UdeS

Mettre en place des activités ou services novateurs dans la communauté universitaire : c’est ce que souligne le prix Audace, et c’est exactement à ce chapitre que s’est distinguée la lauréate Elizabeth Cazeault. Celle qui a été élue de façon unanime comme coordonnatrice de Ruche Campus a amené une notoriété sans pareille à ce projet d’apiculture urbaine. La créative étudiante en écologie est aussi à l’origine de la soirée à succès 5 à 8 : L’implication à l’Université, destinée à favoriser l’implication de nouveaux participants et participantes dans différents projets.

Prix Développement durable - Antoine Gauthier-Trépanier

Le jardin historique de l'UdeS, au Campus principal.
Le jardin historique de l'UdeS, au Campus principal.
Photo : Michel Caron - UdeS

Par son dévouement entier envers le jardin historique de l’UdeS, situé sur le Campus principal, Antoine Gauthier-Trépanier a reçu le prix Développement durable. En plus d’avoir assuré la coordination de l’entretien du jardin, l’étudiant en histoire a contribué à faire connaître ce lieu et les enjeux environnementaux s’y rattachant. À son invitation, la chef abénaquise Lysanne O’Bomsawin est venue cuisiner les récoltes en compagnie d’une centaine de personnes, un événement qui a retenu l’attention de nombreux médias tels Le Devoir et l’émission L’Épicerie, à la télévision de Radio-Canada.

Prix Solidarité - Jérémie-Billal Lardi

Jérémie-Billal Lardi, à gauche, lors d'une activité du Club de lecture Vert & Or.
Jérémie-Billal Lardi, à gauche, lors d'une activité du Club de lecture Vert & Or.
Photo : Jessica Garneau, La Tribune

Depuis ses tout débuts à l’UdeS, l’étudiant-athlète Jérémie-Billal Lardi, du baccalauréat en enseignement au préscolaire et au primaire, est reconnu pour son engagement. Celui qui a reçu le prix Solidarité, pour ses activités d’entraide, d’aide humanitaire ou de service à la communauté universitaire, a notamment été bénévole pour le Club des petits déjeuners et le Jour des camps Tim Hortons. Plus récemment, il a instauré le projet Clubs de lecture Vert & Or, qui lui permet, avec ses coéquipiers de rugby, d’animer des périodes de lecture et d’établir un contact avec des jeunes dans les écoles primaires.

Prix Polyvalence - Julien Pinsonneault

Des jeunes au contact d'étudiants-athlètes du Vert & Or, à l'initiative de Julien Pinsonneault.
Des jeunes au contact d'étudiants-athlètes du Vert & Or, à l'initiative de Julien Pinsonneault.
Photo : Michel Caron - UdeS

Avec un cumul de plus de 200 heures en engagement bénévole en une seule session, l’étudiant en physiothérapie et athlète du Vert & Or Julien Pinsonneault, qui s’implique de manière significative dans plusieurs groupes et projets de tous horizons, s’est mérité le prix Polyvalence. En plus d’avoir développé des ateliers de soutien à la réussite pour ses pairs, il a conçu différents événements et activités visant à promouvoir la pratique du sport. Il est en outre l’instigateur du projet Connecté par la passion, qui vise à ce que des jeunes du primaire, au contact d’étudiants-athlètes, développent leurs intérêts et prennent confiance en eux.

Des groupes qui se distinguent

Prix Nouveauté - Bien-être numérique

Éveiller l’esprit critique des jeunes du secondaire en ce qui a trait à l’importance du numérique dans leur vie. Voilà la mission sociétale du groupe Bien-être numérique, fraîchement lancé en mai en 2019, et récompensé par le prix Nouveauté. Des étudiantes et étudiants en médecine, en administration et en éducation ont développé un atelier scolaire intitulé Autodéfense numérique, lequel a mené au dépôt d’un mémoire au ministère de la Santé et des Services sociaux, dans le cadre d’une consultation sur la santé et les écrans chez les jeunes.

Prix Envergure - Comité organisateur des jeux de la médecine 2020

Le comité organisateur des Medgames 2020.
Le comité organisateur des Medgames 2020.
Photo : Fournie

Accueillir près de 2 000 étudiants et étudiantes en médecine durant 3 jours d’activités : c’est le projet d’envergure qui a valu au Comité organisateur des jeux de la médecine 2020 l’octroi du prix du même nom. Une année et demie a été nécessaire à l’organisation des MedGames à Sherbrooke, et l’équipe est parvenue à obtenir pas moins de 90 000 $ en commandites. Depuis deux ans, les jeux semblaient avoir du plomb dans l’aile, mais les 12 étudiantes et étudiants du comité ont su redorer leur image, notamment en instaurant un virage vert destiné à compenser l’impact environnemental de l’événement.

Prix Continuité
Groupe de collaboration internationale de l’Université de Sherbrooke (GCIUS)

Le GCIUS à Tamale, au Ghana.
Le GCIUS à Tamale, au Ghana.
Photo : Fournie

Pérou, Burkina Faso, Népal, Haïti, Inde… depuis 14 ans, les étudiantes et étudiants qui forment le Groupe de collaboration internationale de l’Université de Sherbrooke (GCIUS) réalisent des projets aux quatre coins de la planète. Pendant un an, le regroupement élabore un projet de coopération internationale, qu’il met en œuvre par l’entremise d’un stage de quatre mois à l’étranger. Avec une telle constance, le regroupement, dont les initiatives visent à générer des impacts positifs sur le développement durable et le transfert technologique de communautés en développement, s’est vu récompensé par le prix Continuité.

Prix Dynamisme - Revue Cavale

Depuis 2015, la revue Cavale, entièrement pilotée par des étudiantes et étudiants bénévoles, contribue au rayonnement de la littérature et des arts visuels à l’UdeS. Toute personne souhaitant acquérir de l’expérience en édition, en révision linguistique, en création et en organisation d’événements est invitée à joindre les rangs de l’équipe de la publication. Les lancements des différents numéros se tiennent dans diverses salles de Sherbrooke, dans le but d’encourager et de promouvoir une pluralité de lieux de diffusion artistique. La revue s’est vu remettre le prix Dynamisme, qui souligne l’énergie de ses artisanes et artisans à déployer des activités visant à mieux se faire connaître et à recruter de nouveaux membres.