Le programme de professeures invitées et  professeurs invités de l'UdeS

Un jumelage international pour l’avenir des adolescentes en famille d’accueil

Les professeures Angles Balsells Bailon et Nadine Lanctôt
Les professeures Angles Balsells Bailon et Nadine Lanctôt

Photo : Fournie

Nadine Lanctôt, professeure au Département de psychoéducation au Campus de Longueuil et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le placement et la réadaptation des filles en difficulté, a toujours eu un intérêt marqué pour la coopération internationale. Depuis le début de sa carrière, elle cumule de nombreuses collaborations à travers le monde, qui lui ont permis de tisser des liens solides et durables avec des chercheurs qui partagent ses passions et qui proviennent des quatre coins du globe : « C’est pour moi un privilège inouï de pouvoir développer ça dans le cadre de mon travail. […] C’est très stimulant d’ouvrir les horizons sur le monde parce qu’on apprend beaucoup à travers les échanges. », confie-t-elle. C’est donc dans cet esprit qu’elle a pris part au Programme de professeures invitées et de professeurs invités, qui lui a permis d’accueillir une collègue d’Espagne, l’automne dernier.

Une rencontre fortuite

Nadine Lanctôt et Angles Balsells Bailon, professeure au Département d’éducation, de psychologie et de travail social à l’Université de Lérida, en Catalogne, se sont rencontrées par un heureux hasard. En effet, c’est en travaillant sur un projet avec une de ses étudiantes à la maîtrise que Nadine est tombée sur les récents travaux d’Angles. À la lecture de ces écrits, elle s’est rapidement rendu compte qu’elle et la professeure Balsells travaillaient sur des sujets très semblables :

Je me suis mise à lire les écrits, et j’ai réalisé qu’on faisait pratiquement la même chose, mais d’un bord et de l’autre de l’océan.

Elle a donc décidé de prendre contact avec les chercheurs principaux du projet, et Angles lui a rapidement répondu, constatant elle aussi qu’elles avaient des intérêts et des sujets de recherche en commun. Nadine est alors allée la rencontrer en Espagne, afin de voir les possibilités de collaboration. C’est ainsi que le Programme de professeures invitées et de professeurs invités, qui venait alors d’être lancé, s’est présenté à elles. Elles ont déposé une demande, et le projet s’est concrétisé.

Une complémentarité porteuse

Les deux professeures concentrent leurs recherches sur la même problématique : le placement des enfants et des adolescents en famille d’accueil. Nadine se penche sur l’avenir des adolescentes qui doivent quitter leur famille d’accueil à 18 ans; Angles étudie le processus de réunification familiale des enfants en famille d’accueil. Devant la complémentarité de ces sujets de recherche, elles ont décidé de croiser leur expertise respective afin de travailler sur le processus de réunification familiale des adolescentes de 18 ans sur le rôle des parents dans le processus. Un projet qui tombe à pic, puisque l’équipe d’Angles souhaitait étendre son projet de recherche vers l’adolescence et la transition vers la vie adulte, et que Nadine n’avait jamais intégré le point de vue des parents à sa recherche :

C’est vraiment du donnant-donnant, car chacune de notre côté, on vient enrichir la recherche de l’autre.

Le Programme de professeures invitées et de professeurs invités leur a ainsi permis de mettre en commun leurs données, afin de voir les zones de divergence et de convergence qui se présentent dans leurs différentes cultures et approches d’intervention :

On travaille dans des contextes différents, mais sur une problématique très semblable. On discute de nos données pour enrichir l’interprétation qu’on peut en faire et voir si on peut tirer des conclusions qui sont communes aux deux projets.

La collaboration ne s’arrête pas à la recherche. Lors du séjour d’Angles, les deux professeures ont eu l’occasion de travailler conjointement sur différents projets. Elles ont notamment organisé un midi-conférence dans le cadre du Groupe de recherche sur les inadaptations sociales de l’enfance (GRISE). Elles organisent également un symposium qui sera présenté dans le cadre de l’Acfas, qui aura lieu à Sherbrooke en mai 2020. Angles sera aussi de retour dans la région, pour une semaine de travail avec d’autres collègues chercheurs, dans le but de rapprocher les groupes de recherche de chacune des professeures et de songer aux possibilités de collaborations futures.

Pour Nadine Lanctôt, le Programme de professeures invitées et de professeurs invités est une opportunité très pérenne, qui, malgré la courte durée du séjour de la professeure invitée à Sherbrooke, lui a permis de tisser des liens qui persisteront dans le temps et de créer des collaborations à long terme. Elle se rendra d’ailleurs prochainement en Espagne pour poursuivre le projet.

Le Programme de professeures invitées et de professeurs invités est une initiative mise en place à l’Université de Sherbrooke en 2019, qui permet aux professeurs de l’UdeS de recevoir, pendant un court séjour, un collègue provenant d’une université étrangère. Les deux professeurs ont ainsi l’occasion de travailler à l’élaboration d’un projet de recherche commun en alliant leur expertise respective.

Liens complémentaires


Programme de professeures invitées et professeurs invités

Page professionnelle de la professeure Nadine Lanctôt

Site du Département de psychoéducation