Nouvelle embauche au Département d’informatique

Martin Vallières, nouveau titulaire d’une chaire en intelligence artificielle de CIFAR

Pr Martin Vallières
Pr Martin Vallières

Le CIFAR, une organisation caritative mondiale basée au Canada visant à promouvoir la recherche dans les domaines de pointe, a annoncé le lundi 9 décembre le financement de 34 nouvelles chaires de recherche en intelligence artificielle (IA). L’une d’elles sera dirigée par Pr Martin Vallières, professeur-chercheur au Département d’informatique et au Centre de recherche du CHUS, qui se joindra officiellement à l’équipe professorale de la Faculté des sciences en avril 2020.

Les travaux de la chaire de Pr Vallières porteront sur le développement d’une plateforme de calcul en libre accès pour l’intégration des données en oncologie. « Nous avons confiance que la modélisation intégrative de l’ensemble des données oncologiques hétérogènes améliorera notre capacité à établir les meilleurs traitements possible pour chaque patient atteint du cancer », annonce Pr Vallières.

« Le modèle de Sherbrooke qui valorise les partenariats entre la recherche fondamentale et la recherche clinique m’apparaît particulièrement intéressant pour le développement de nos recherches en intelligence artificielle visant à établir des modèles ayant un impact clinique immédiat. Nous travaillerons fort pour aider les patients atteints du cancer du mieux que nous le pouvons.  »

Le programme de chaires en IA Canada-CIFAR, l’un des fondements de la Stratégie pancanadienne en matière d’IA du CIFAR, offre à des chercheurs un financement à long terme afin de soutenir leurs programmes de recherche et de les aider à former la prochaine génération de chefs de file de l’IA. Chacune des chaires reçoit un financement spécial de cinq ans pour appuyer l’excellence en recherche dans le domaine de l’apprentissage automatique. Ce programme est l’un des piliers de la Stratégie pancanadienne en matière d’IA du CIFAR, qui a bénéficié d’un octroi de 125 millions de dollars du gouvernement du Canada.

Les 34 nouveaux titulaires de chaires sont des pionniers en recherche dans des domaines qui auront une incidence sociétale à l’échelle du globe. Leurs recherches portent notamment sur le développement de l’IA et de l’apprentissage automatique afin d’analyser des images médicales, d’améliorer notre compréhension et la cartographie du cerveau, de développer des technologies d’IA responsables et éthiques, d’exploiter l’IA en robotique pour réaliser des tâches liées à la sécurité ou à la chirurgie, de perfectionner la vision 3D par ordinateur et le traitement du langage naturel, et bien plus encore.

Le CIFAR travaille en étroite collaboration avec les trois instituts d’IA nationaux – l’Amii à Edmonton, Mila à Montréal et l’Institut Vecteur à Toronto – pour nommer les titulaires de chaires du programme. Les instituts d’IA nomment les chercheurs au programme, et les nominations sont revues par un groupe d’éminents examinateurs internationaux. Les chercheurs de cette cohorte de titulaires sont rattachés à Polytechnique Montréal, Google Brain, l’Université McGill, Microsoft Research, l’Université Laval, l’Université de Montréal, l’Université de Sherbrooke, l’Université de l’Alberta, l’Université de Toronto et l’Université de Waterloo.