Nouveau Studio de création – Fondation Huguette et Jean-Louis Fontaine

Un espace pour créer, entreprendre, rêver

La joyeuse cacophonie des marteaux qui cognent et des imprimantes 3D qui s’affairent nous le confirme : le Studio de création est enfin ouvert! Et l’histoire ne fait que commencer pour ce bâtiment ultramoderne où les projets de fabrication les plus fous deviennent réalité.

Il est beau, il est neuf et il fait le bonheur des étudiantes et des étudiants. Le Studio de création, ouvert depuis le 4 octobre dernier sur le Campus principal, arrive à point nommé pour l'UdeS, en particulier pour la Faculté de génie, qui devait composer depuis quelques années avec un manque criant d’espace.

Le Studio de création est situé sur le Campus principal
Le Studio de création est situé sur le Campus principal
Photo : Michel Caron

À la Faculté de génie, on est pas mal chef de file au Canada en matière de formation des étudiants pour la conception, soit la capacité de partir d’une idée, puis de se rendre jusqu’à un prototype, un produit réel […], mais, en termes d’infrastructures, en termes d’équipements, on était mal organisés.

Professeur Patrik Doucet, doyen de la Faculté de génie


Afin de combler ce manque d’espace, la Faculté y a mis le paquet. En tout, le bâtiment compte 3 étages érigés sur une impressionnante surface de 2500 mètres carrés. Une immense salle d’assemblage lumineuse trône au rez-de-chaussée avec, à sa périphérie, des ateliers spécialisés de tous genres : mécanique, électronique, soudure, peinture, usinage, etc. Un vrai terrain de jeu version ingénierie.

La salle d'idéation
La salle d'idéation
Photo : Michel Caron

Le bâtiment comprend aussi une salle de travail multifonctionnelle et une salle d’idéation au décor inspirant ainsi qu’un hall d’exposition pour présenter les prototypes.

Ouvert à toutes les facultés

Nul besoin d’avoir la fibre bricoleuse ou de savoir manier une fraiseuse pour profiter des installations du Studio de création. En effet, avec des équipements comme une presse à chaud pour t-shirt, une machine à coudre et une découpeuse à vinyle, on comprend que le bâtiment est destiné à la réalisation de projets très variés, allant des objets promotionnels aux installations en arts visuels.

Un étudiant en communication pourrait venir faire tout ce qui est objet promotionnel pour son groupe. Je pense par exemple aux Jeux de la communication. Et ce n’est pas nécessairement réservé à la Faculté de génie de vouloir faire des projets, quelqu’un peut décider de se faire un foyer pour chez lui et de le réaliser dans ses temps libres.

Audrey Albert, étudiante à la Faculté de génie


Ainsi, les locaux sont ouverts à toute la communauté étudiante, à condition de devenir membre du Studio et de suivre les formations requises. À noter que l’abonnement donne accès aux ateliers spécialisés, aux équipements, aux matériaux et à l’encadrement technique sur place.

Quand la créativité résout le défi du financement

Lors de l'inauguration du bâtiment le 4 octobre 2019
Lors de l'inauguration du bâtiment le 4 octobre 2019
Photo : Maxime Picard

Parmi les enjeux qui ont jalonné la construction du Studio de création, il y a eu celui du financement. Les besoins étant nombreux, l’enveloppe budgétaire se devait d’être généreuse. Pour arriver à ses fins, la Faculté de génie a emprunté une voie rarement explorée pour ce genre de projet : en financer la majeure partie à l’aide de contributions.

On a  pris une approche très audacieuse : on a décidé de ne pas demander d’aide financière au gouvernement et de financer le bâtiment par des donations. Alors ç’a été tout un enjeu parce que la philanthropie, c’est quelque chose d’assez nouveau au Québec.

Professeur Patrik Doucet, doyen de la Faculté de génie


Les gens ont été nombreux à se serrer les coudes pour voir ce projet de 11,2 M$ prendre forme, entre autres au sein de la Faculté de génie, où la communauté étudiante et les membres du personnel se sont tour à tour lancé le défi de remettre un généreux chèque à la Faculté.

Quant à l’organisation qui a agi comme donateur principal, la Fondation Huguette et Jean-Louis Fontaine, elle a eu le privilège de voir son nom attribué au bâtiment.

On voulait un projet qui laisserait des traces, qui serait bâti selon nos valeurs d’entrepreneurs, de bâtisseurs.

Sylvie Fontaine, de la Fondation Huguette et Jean-Louis Fontaine, petite-fille de J. Armand Bombardier

Du rêve à la réalisation, c’est le cas de le dire!