Mobilité durable

Les étudiantes et étudiants révèlent leurs habitudes de transport

La clientèle étudiante est très satisfaite du nouveau débarcadère derrière le Pavillon multifonctionnel.
La clientèle étudiante est très satisfaite du nouveau débarcadère derrière le Pavillon multifonctionnel.
Photo : Michel Caron

Près de 50 % des étudiantes et étudiants à temps plein des campus sherbrookois de l’Université de Sherbrooke prennent l’autobus plus de 5 fois par semaine pour se rendre à l’université, et ce même si plusieurs d’entre eux disposent d’un véhicule. C’est l’une des données qui ressort d’une étude commandée par la Société de transport de Sherbrooke (STS) à l’équipe du Pr Jean-François Guertin de l’École de gestion. L’étude donne un éclairage précis sur l’utilisation réelle du libre accès au transport en commun pour les étudiantes et étudiants de l’Université de Sherbrooke.

Le sondage auquel ont répondu 3176 étudiants sur un potentiel de 15 789, avec une marge d’erreur de 2 %, a été administré par Rami Ayadi, étudiant au doctorat en administration (DBA). Il dresse un portrait précis de la mobilité des étudiants du Campus de la santé, du Campus principal et du Parc Innovation. Il nous permet entre autres de connaître les raisons qui motivent des étudiants à utiliser leur véhicule pour se rendre à leur lieu d’études. « En effet, malgré le libre accès au transport en commun, 29 % des étudiants possèdent un permis de stationnement, ce qui exerce une pression considérable sur les parcs de stationnement. L’étude démontre que certains titulaires de permis ont un fort potentiel d’utilisation du transport en commun. C’est pour ces gens que nous souhaitons concentrer nos efforts », précise René Alarie, directeur général du Service des immeubles.

Le taux de satisfaction des étudiantes et des étudiants envers les services de la STS a également été sondé. La sécurité au niveau du nouveau débarcadère du Pavillon multifonctionnel est l’élément qui reçoit la plus haute note, soit 8,28 sur 10. Les facteurs d’insatisfaction identifiés, tels que les horaires, la ponctualité et les fréquences de passage, sont également révélateurs et viennent valider les mesures déjà entreprises par la STS au début de l’année 2019, notamment une bonification de la ligne 8, l’un des circuits les plus utilisés par les étudiants de l’UdeS, en offrant 4 passages à l’heure durant les périodes de pointe du matin et de l’après-midi en semaine.

Le président de la STS, M. Marc Denault mentionne que « les résultats du sondage témoignent de la pertinence de ce partenariat avec l’UdeS. Il faut poursuivre les efforts pour accroître l’utilisation du transport en commun et des autres modes de transport durable pour réduire l’utilisation de l’auto solo ». La STS prend très au sérieux l’ensemble des résultats et entend poursuivre les améliorations en cours en croisant, entre autres, certaines insatisfactions des personnes répondantes, leur provenance sur le territoire sherbrookois et leur faculté d’appartenance.

Du côté de l’Université, ce portrait est encourageant puisqu’il révèle une proportion de 50 % d’utilisateurs fréquents du programme de libre accès au transport en commun et que 13 % des étudiants à temps plein marchent ou utilisent leur vélo pour venir à l’université, un bon pas vers la mobilité durable.

L’étude arrive à point nommé, puisqu’elle donne suffisamment d’information pour mettre en place différents moyens pour sensibiliser, encourager, voire récompenser l’utilisation responsable du transport en commun et décourager le recours à l’auto solo. Cette sensibilisation se fera dès les premiers contacts avec les nouveaux étudiants à la rentrée automnale. Pour le directeur général du REMDUS, William Leclerc-Bellavance, il ne fait pas de doute qu’on peut changer les habitudes des étudiantes et étudiants, puisque les habitudes ne sont pas ancrées : « Les étudiants se renouvellent tous les trois ans, ce qui permet de travailler les habitudes sans être aux prises avec des préjugés ou des habitudes qui perdurent. C’est donc possible de travailler à changer les comportements. »

À la demande de l’Université, l’équipe du Pr Guertin sondera son personnel de Sherbrooke à la fin avril pour dresser cette fois le portrait détaillé des habitudes de mobilité et permettre d’adapter au besoin son programme incitatif de transport en commun pour le personnel des campus de Sherbrooke. Soyez nombreuses et nombreux à répondre, que vous utilisiez ou non le transport en commun, pour que les données reflètent le plus possible la réalité.