La qualité de l’enseignement honorée à l’Université de Sherbrooke

Des personnes s’étant distinguées de façon exceptionnelle ont été honorées le 26 février lors de la 9e Cérémonie annuelle de la qualité de l’enseignement.
Des personnes s’étant distinguées de façon exceptionnelle ont été honorées le 26 février lors de la 9e Cérémonie annuelle de la qualité de l’enseignement.
Photo : Michel Caron

L’Université de Sherbrooke a récompensé l’excellence de plusieurs de ses membres lors de la 9e Cérémonie annuelle de la qualité de l’enseignement, une soirée de reconnaissance qui souligne l’innovation pédagogique et le travail remarquable de gens engagés dans la réussite étudiante.

La cérémonie a eu lieu le 26 février au Centre culturel de l’Université de Sherbrooke. Une dizaine de lauréates et lauréats – des membres du personnel enseignant et professionnel – ont été honorés pour leur apport considérable à la mission d’enseignement de l’Université.

Le recteur, le professeur Pierre Cossette, et la vice-rectrice aux études, la professeure Christine Hudon, ont distribué plusieurs récompenses, dont deux prix « Grande distinction en enseignement universitaire », et un nouveau prix « Contribution à la qualité de l’enseignement universitaire », accordé à un membre du personnel professionnel d’une faculté, du Service de soutien à la formation, du Service des bibliothèques et archives ou du Service des stages et du placement.

Des prix facultaires ont également été attribués, de même que des mentions « distinctions nationales », décernées aux membres du personnel enseignant qui ont rayonné sur la scène canadienne dans leur domaine au cours de l’année 2018. Des mentions ont également été décernées aux personnes sélectionnées dans le cadre du concours d’innovation pédagogique 2018.

Le recteur a témoigné de la valeur inestimable que l’Université de Sherbrooke attribue à la qualité des pratiques pédagogiques :

Le recteur, le professeur Pierre Cossette, a témoigné de la valeur inestimable que l’Université de Sherbrooke attribue à la qualité de l’enseignement.
Le recteur, le professeur Pierre Cossette, a témoigné de la valeur inestimable que l’Université de Sherbrooke attribue à la qualité de l’enseignement.
Photo : Michel Caron

La qualité de l’enseignement à l’Université de Sherbrooke se manifeste de toutes sortes de manières. Elle est bien tangible à travers tout le travail des professeurs et chargés de cours qui, dans les salles de cours et les laboratoires ou par les outils numériques qui permettent la formation à distance, communiquent leur passion et aident les étudiantes et étudiants à construire leurs bagages de connaissances et de compétences. Celles et ceux qui supervisent, encadrent et encouragent nos étudiantes et étudiants à développer leur plein potentiel contribuent également au quotidien à la qualité de l’enseignement. Il en va de même du personnel professionnel qui travaille à l’amélioration de la formation, aux stages et à la réussite étudiante.

Grande distinction en enseignement universitaire, volet individuel

Tristan Landry, professeur d’histoire à la Faculté des lettres et sciences humaines, a été couronné lauréat de la Grande distinction en enseignement universitaire pour le volet « individuel ».
Tristan Landry, professeur d’histoire à la Faculté des lettres et sciences humaines, a été couronné lauréat de la Grande distinction en enseignement universitaire pour le volet « individuel ».
Photo : Michel Caron

Tristan Landry, professeur au Département d'histoire, Faculté des lettres et sciences humaines

Ce prestigieux prix a été remis à Tristan Landry, professeur au Département d’histoire de la Faculté des Lettres et sciences humaines. Au cours des dix dernières années, ce professeur rigoureux et créatif a développé une pédagogie unique qui s’éloigne du cadre traditionnel magistral. Tant au baccalauréat qu’aux cycles supérieurs, il offre à ses étudiantes et étudiants des cours où l’expérimentation, la découverte et le jeu sont mis à l’avant-plan.

Atelier de cuisine du passé, création d’un jardin ancestral, photogrammétrie aérienne d’un lieu historique à l’aide d’un drone, les projets originaux qu’il propose à ses groupes font l’unanimité. Le principe de classe inversée, qui permet de consacrer la majeure partie des cours aux exercices pratiques, compte aussi parmi les méthodes didactiques interactives utilisées par le professeur Landry.

La sensibilité du professeur Landry à l’endroit des préoccupations de notre époque, comme les questions environnementales, donne une couleur unique à son enseignement. Par ailleurs, l’historien contribue à confirmer l’utilité des sciences humaines en ce 21e siècle, notamment dans la réflexion sur les grands enjeux auxquels fait face notre société actuelle.

Les étudiantes et étudiants du professeur Landry saluent notamment ses techniques d’enseignement originales axées sur la pratique, sa passion contagieuse pour une panoplie de sujets et son approche rigoureuse.


Grande distinction en enseignement universitaire, volet équipe

Équipe de l’École des sciences infirmières, Faculté de médecine et des sciences de la santé

L’École des sciences infirmières a été honorée pour son travail exemplaire dans la création et l’implantation du baccalauréat en sciences infirmières – formation initiale (BSI-FI). L’équipe attitrée à ce dossier a relevé le défi de concevoir un programme de formation qui répond à la fois aux besoins du système de santé et à ceux des étudiantes et étudiants.

Lancé en 2015, ce baccalauréat offre un cheminement sous forme de parcours de professionnalisation qui prépare les futures cliniciennes et futurs cliniciens à agir avec compétence dans leur milieu de travail. Le programme répond à de nombreux besoins sociaux et comporte plusieurs innovations, dont l’accès à des stages rémunérés durant l’été, une première en sciences infirmières.

Dans l’élaboration de ce programme, l’École des sciences infirmières a su être à l’écoute des intervenantes et intervenants du milieu de la santé, mais aussi des étudiantes et étudiants.

L’équipe de l’École des sciences infirmières a reçu le prix de la Grande distinction en enseignement universitaire pour le volet « équipe ».
L’équipe de l’École des sciences infirmières a reçu le prix de la Grande distinction en enseignement universitaire pour le volet « équipe ».
Photo : Michel Caron


Plongés dans des situations professionnelles concrètes dès le début du cursus, ces derniers développent rapidement des habiletés cliniques qui favorisent leur réussite. Par ailleurs, la toute première cohorte du programme s’est démarquée à l’examen de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec : le taux de réussite était de 94,6 %, comparativement à 88,8 % pour l’ensemble des programmes similaires ailleurs au Québec.

D’après les étudiantes et étudiants de ce programme, cette formation se distingue par son volet pratique hautement stimulant et par la qualité de l’implication du personnel enseignant.

Le baccalauréat en sciences infirmières - formation initiale est un programme de premier cycle d’une durée de 3 ans et offert aux Campus de la santé à Sherbrooke et de Longueuil.


Contribution à la qualité de l’enseignement universitaire

Le prix Contribution à la qualité de l’enseignement universitaire a été remis à Sylvie Mathieu, conseillère pédagogique au Service de soutien à la formation.

Le prix Contribution à la qualité de l’enseignement universitaire a été remis à Sylvie Mathieu, conseillère pédagogique au Service de soutien à la formation.


Photo : Michel Caron

Sylvie Mathieu, conseillère pédagogique, Service de soutien à la formation

Ce mérite a été accordé à madame Sylvie Mathieu, conseillère pédagogique depuis 26 ans. Sa contribution dans l’implantation initiale de programmes de formation innovants est considérée comme exceptionnelle. Grâce à son expertise, elle a aidé l’Université de Sherbrooke à bâtir des formations axées sur la pratique, dont la structure dite « études-apprentissage » s’harmonise parfaitement aux exigences du marché du travail. Son apport a eu des répercussions favorables sur divers programmes, donc ceux en droit, en fiscalité, en gestion de l’éducation, en sciences infirmières et en médecine.

Le recteur a rendu hommage à madame Mathieu en ces mots : « Les compétences pédagogiques de madame Mathieu ne sont plus à démontrer. Mais les résultats ne seraient pas au rendez-vous sans la présence de qualités particulières : rigueur quant aux choix pédagogiques, ouverture à la critique, immense respect des individus, engagement total dans chaque projet, capacité de travailler en équipe, habileté à vivre des moments de flottement, capacité de travail exceptionnelle, reconnaissance de la contribution des autres et, surtout… un rire contagieux qui allège les moments exigeants. »

Sept prix facultaires

L’événement fut aussi l’occasion de faire honneur aux personnes ayant contribué d’une façon toute particulière à la qualité de l’enseignement de leur faculté ou leur centre universitaire de formation.

Voici les lauréates et lauréats des prix facultaires 2019 :

  • Ion Garate, professeur à la Faculté des sciences;
  • Martin Lépine, professeur à la Faculté d’éducation;
  • Gérard Denoual, chargé de cours au Centre universitaire de formation en environnement et développement durable;
  • Katheryne Desfossés, chargée de cours à la Faculté de droit;
  • Manon Ghislaine Guillemette, professeure à l’École de gestion;
  • Pascal Muzard, chargé de cours à la Faculté des sciences de l’activité physique;
  • Équipe du programme de formation postdoctorale en médecine familiale, Faculté de médecine et des sciences de la santé.

Les Prix de la qualité de l’enseignement ont été créés pour valoriser et promouvoir la qualité de l’enseignement à l’Université de Sherbrooke. Parmi les critères de sélection des lauréates et lauréats, mentionnons le recours à des méthodes pédagogiques innovantes, l’utilisation d’une approche particulièrement marquante sur la formation des étudiantes et étudiants, et le souci d’innovation et de mise à jour pédagogique. Une forte reconnaissance des pairs est également requise pour devenir admissible à ce prestigieux concours.