Important don planifié pour l’Université de Sherbrooke

Hugo Larochelle : une étoile montante en intelligence artificielle redonne à l’UdeS

Hugo Larochelle et sa conjointe Angèle St-Pierre viennent de créer le Fonds Angèle St-Pierre et Hugo Larochelle pour soutenir les activités de développement du Département d'informatique.
Hugo Larochelle et sa conjointe Angèle St-Pierre viennent de créer le Fonds Angèle St-Pierre et Hugo Larochelle pour soutenir les activités de développement du Département d'informatique.
Photo : François Lafrance

Hugo Larochelle et sa conjointe Angèle St-Pierre annoncent le legs d’une police d’assurance vie d’un montant de plus de 800 000 $ à l’Université de Sherbrooke. « Je me sens très redevable envers l’UdeS. Elle m’a offert mon premier emploi à titre de professeur. Puis, elle m’a donné une grande latitude, tant dans ma façon d’enseigner que dans mes recherches, » reconnaît Hugo Larochelle.

Malgré son jeune âge, celui qu’on qualifie maintenant comme le « cerveau montréalais de Google Brain » possède une feuille de route impressionnante. De 2011 à 2016, il a été professeur au Département d’informatique de la Faculté des sciences, où il a travaillé, entre autres, en apprentissage automatique, un sous-domaine de l’intelligence artificielle. Les travaux de recherche qu’il a menés à Sherbrooke l’ont amené à co-fonder la compagnie Whetlab, une société avant-gardiste en intelligence artificielle (IA). Whetlab a rapidement été acquise en 2015 par Twitter, avec qui il a travaillé pendant deux ans. Depuis 2017, Hugo Larochelle œuvre en tant que chercheur pour la division Google Brain de Google. Menant ses projets en recherche fondamentale, il s’intéresse aux systèmes qui peuvent apprendre à reconnaître des objets ou des concepts visuels plus rapidement. Il garde toujours un lien d’emploi avec l’UdeS, puisqu’il demeure professeur associé et supervise toujours un étudiant aux cycles supérieurs.

Hugo Larochelle et sa conjointe Angèle St-Pierre entourés de collègues du Département d'informatique de la Faculté des sciences et de représentants de la Fondation de l'UdeS.
Hugo Larochelle et sa conjointe Angèle St-Pierre entourés de collègues du Département d'informatique de la Faculté des sciences et de représentants de la Fondation de l'UdeS.
Photo : François Lafrance

Bien que sa carrière dans le domaine de l’IA soit des plus brillantes, le Pr Larochelle reste très humble et souligne l’importance de l’UdeS dans son parcours : « L’UdeS laisse beaucoup d’espace aux chercheurs et encourage la créativité et l’innovation. Ici, j’ai pu travailler avec des collègues dans des secteurs qui, de prime abord, n’étaient pas en lien avec le mien. L’UdeS encourage l’interdisciplinarité, et cela permet de percevoir nos travaux de recherches sous un autre œil. Je suis très reconnaissant envers le Département d’informatique pour son soutien dans mes différents projets et je pense que ça méritait que je redonne à mon tour. »

Promouvoir l’informatique auprès des femmes

Le don d’Hugo Larochelle et de sa conjointe sera d’ailleurs destiné aux activités de développement du Département. « Je n’ai pas voulu mettre de contraintes pour l’utilisation de mon don. Comme je suis papa de 4 filles, j’aimerais bien que ces sommes puissent être utilisées à promouvoir l’informatique auprès des jeunes filles ou pour soutenir les travaux d’une femme souhaitant devenir professeure au Département d’informatique », explique le chercheur.

Pour ce dernier, le secteur des technologies de l’informatique est un secteur d’avenir, où les besoins ne cessent de croître. Toutefois, il y a encore trop peu de femmes qui accèdent à cette profession, alors qu’elles y ont un rôle majeur à jouer. Si le Fonds Angèle St-Pierre et Hugo Larochelle pouvait servir à réduire les obstacles à l'intégration des femmes dans ce domaine, il en serait très heureux.

Merci à Hugo Larochelle et à sa famille pour ce généreux geste philanthropique. L’UdeS peut être fière d’avoir contribué à le propulser vers une si brillante carrière en IA.