Projet de fin de bac en sciences de l'image et des médias numériques

Créer un monde dans un carré de sable interactif

Quoi de plus simple qu’un carré de sable? Est-ce possible de réinventer cet objet représentatif de la petite enfance? Inspirées par un projet semblable de l'Université de Californie, Naomi Lépine et Marie-Pier Desharnais ont mis à profit leurs connaissances et leur créativité pour relever ce défi. 

C’est dans le cadre de leur projet de fin d’études au baccalauréat en sciences de l’image et des médias numériques que ces deux étudiantes, maintenant diplômées, ont créé un bac à sable interactif.

Comment ça fonctionne? En utilisant une caméra infrarouge, elles peuvent calculer la hauteur du sable dans le bac. En temps réel, le logiciel qu’elles ont conçu attribue des textures variant selon les différentes hauteurs. En jouant dans le bac, on peut donc créer des montagnes aux pics enneigés, dessiner des rivières et même creuser jusqu’à la lave.

Des paysages se créent en temps réel lorsque l’on joue dans le carré de sable.
Des paysages se créent en temps réel lorsque l’on joue dans le carré de sable.
Photo : Michel Caron - UdeS

Aidées de parents et d’enseignants pour monter le bac et la structure nécessaire pour le matériel technique, Marie-Pier et Naomi ont travaillé approximativement quatre mois sur leur projet de bac à sable interactif. « Plusieurs cours du baccalauréat nous ont préparées à ce projet, commente Marie-Pier, entre autres les cours d’infographie, d’analyse d’image, de visualisation et de vision par ordinateur. »

Même si le projet est terminé, avec grand succès, d’autres étudiantes ou étudiants intéressés pourront continuer à développer ce projet. « Ce projet est vraiment un bel exemple, concret, de ce que l’on peut faire en imagerie », conclut Naomi.

Le projet de carré de sable interactif a été possible grâce au programme PromoScience À quoi ça sert, les maths?, du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).