74e Gala de l’Acfas

Le professeur Louis Taillefer et le chercheur Ahmed Chakroun se démarquent

Le 74e Gala de l'ACFAS s'est déroulé à Montréal, le 13 novembre 2018
Le 74e Gala de l'ACFAS s'est déroulé à Montréal, le 13 novembre 2018
Photo : ACFAS

À l'occasion du 74e Gala de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), le professeur de physique Louis Taillefer et Amhed Chakroun, chercheur en génie ayant effectué ses études postdoctorales à l'UdeS, se sont démarqués. L'événement, qui souligne la carrière de chercheuses et chercheurs issus de toutes les disciplines, se tenait le 13 novembre dernier à Montréal.

Pr Louis Taillefer : récipiendaire du prix Adrien-Pouliot

Pr Louis Taillefer, récipiendaire du prix Adrien-Pouliot de l'ACFAS
Pr Louis Taillefer, récipiendaire du prix Adrien-Pouliot de l'ACFAS
Photo : Michel Caron - UdeS

Le professeur Louis Taillefer, du Département de physique et membre de l’Institut quantique de l’Université de Sherbrooke, a remporté le prix Adrien-Pouliot de l’Acfas. Ce prix est remis à une chercheuse ou à un chercheur pour souligner l’excellence et le rayonnement de ses travaux et de ses actions menées en collaboration avec la France.

Le professeur Taillefer se démarque par ses travaux sur les supraconducteurs, notamment, et par ses nombreuses collaborations avec la France, que ce soit avec des chercheurs ou des centres de recherche. Le récipiendaire du prix Adrien-Pouliot collabore en effet auprès de nos cousins français depuis 2002. Il souligne d’ailleurs que ses trois plus importantes découvertes ont été effectuées alors qu’il collaborait auprès de deux équipes en France. Les deux premières lorsqu’il était au Laboratoire national des champs magnétiques intenses (LNCMI) à Toulouse avec Cyril Proust, directeur de recherche CNRS (Centre national de la recherche scientifique). Et la dernière, faite tout récemment, est le fruit d’une collaboration avec Thierry Klein et Christophe Marcenat de l’Université Grenoble-Alpes à Grenoble.

De nombreuses distinctions

Ce n’est pas le premier prix qui est décerné au professeur Taillefer. Ce chercheur, qui a aussi rédigé pas moins de 26 articles avec au moins un chercheur français depuis 2007, a reçu bien des honneurs par le passé. En 2012, professeur Taillefer recevait le prix Killam, une des plus hautes distinctions remises au Canada à un scientifique. En 2017, le Simon Memorial Prize (il est d’ailleurs le premier Canadien à le recevoir), un prix international prestigieux en recherche pour la physique à basse température. Finalement, en août 2018, le Prix Kamerlingh Onnes, octroyé pour des expériences remarquables qui mettent en lumière la nature de la supraconductivité. Le prix Adrien-Pouliot s’additionne donc aux nombreuses réussites de Louis Taillefer.

Ahmed Chakroun : gagnant du Prix du public Découverte pour le concours La preuve par l’image

Ahmed Chakroun, Prix du public Découverte pour le concours La preuve par l'image
Ahmed Chakroun, Prix du public Découverte pour le concours La preuve par l'image
Photo : Michel Caron - UdeS

Le grand gagnant cette année du concours La preuve par l’image de l’Acfas est l'un de nos anciens chercheurs postdoctoraux, Ahmed Chakroun, qui a également fait sa maîtrise et son doctorat à l’UdeS. Récipiendaire du Prix du public Découverte, il a fait une découverte visuelle plutôt intéressante au bout de son microscope électronique à balayage. Intitulée Gravure alla Giacometti, cette image présente des structures improbables, hautes de 300 à 400 microns, avec un diamètre inférieur à 5 microns. En guise de comparaison, un cheveu a un diamètre entre 50 et 100 microns! Ces structures ont été créées à la suite d’une gravure au plasma d’une plaque de silicium. Une procédure courante qui a drôlement tourné! Cet incident microscopique a conduit non pas à une découverte scientifique, mais à une révélation artistique.

Le concours

Prendre la science par l’autre bout, par l’image et non par les mots. C’est l’idée originale derrière ce concours lancé par l’Acfas en 2010. Dédié aux images issues de recherches scientifiques dans tous les domaines de la connaissance, le concours s’étend depuis 2016 à l’échelle canadienne, grâce à la collaboration du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

Exposition à l’Espace pour la vie

L’Acfas s’associe par ailleurs à l'Espace pour la vie pour présenter l’exposition des 20 images retenues pour l’édition 2018. Un monde d’une complexité insoupçonnée et d’une beauté étonnante sera présenté en grand format. Jusqu'à la fin janvier 2019, l’exposition est présentée gratuitement dans l’aire d’accueil, selon les horaires du Planétarium Rio Tinto Alcan.