Prix de la relève

L'UdeS rayonne aux J2R de l'ACFAS!

Quelques gagnants des prix de la relève, dont Sekou-Oumar Kaba au milieu et Yoanna Poisson à sa droite
Quelques gagnants des prix de la relève, dont Sekou-Oumar Kaba au milieu et Yoanna Poisson à sa droite
Photo : Michel Caron - UdeS

Ce sont les 18 et 19 octobre dernier que l’Université de Sherbrooke accueillait les Journées de la relève en recherche (J2R). Dans le but de célébrer et de soutenir la relève en recherche, l’Association francophone pour le savoir (ACFAS) a organisé cet événement avec le Fonds de recherche du Québec. Ce sont donc près de 250 participants issus d’une trentaine d’institutions universitaires, gouvernementales ou privées qui ont pris part à des conférences, des ateliers et des activités de réseautage. Les J2R se sont conclues par la remise des prix de la relève.

Les étudiantes et étudiants de l’Université de Sherbrooke se sont démarqués durant cette remise de prix. En effet, cinq étudiants provenant de divers domaines sont lauréats pour divers prix.

Sekou-Oumar Kaba, Prix du concours de vulgarisation de la recherche

Sekou-Oumar Kaba
Sekou-Oumar Kaba
Photo : Michel Caron - UdeS

Étudiant à la maîtrise en physique, il remporte un prix de vulgarisation scientifique de l’ACFAS grâce à une capsule audio sur sa recherche portant sur les supraconducteurs. M. Kaba complète donc une maîtrise qui lui permet de faire le pont entre connaissances fondamentales et appliquées au sein de l’Institut quantique de l’UdeS. Il s’intéresse plus précisément à la supraconductivité du ruthénate de strontium, une céramique. C’est toutefois son grand intérêt pour la vulgarisation scientifique qui distingue le jeune chercheur. En effet, il souhaite faire sortir la science des laboratoires. Il a d’ailleurs déjà coanimé une émission scientifique intitulée Aujourd’hui c’est déjà demain, diffusée sur les ondes de la radio étudiante de l’UdeS, CFAK et celle de l’Université de Montréal, CISM.

Yoanna Poisson, Prix du concours de vulgarisation de la recherche

Yoanna Poisson
Yoanna Poisson
Photo : Michel Caron

Étudiante à la maîtrise en écologie à l’UdeS, Yoanna Poisson est biologiste. Ses études se déroulent au Laboratoire de démographie et écologie évolutive. La recherche de Mme Poisson porte sur les effets des aires protégées sur la taille des cornes du mouflon d’Amérique dans les populations chassées en Alberta. La jeune chercheuse a concocté une bande dessinée dans le but d’étayer ses résultats de manière ludique et accessible. L’idée lui est venue lors d’un séminaire donné par l’ACFAS sur la vulgarisation scientifique. C’est donc en collaboration avec Benoît Leblanc, bédéiste et également biologiste, que l’histoire d’un jeune bélier n’ayant pas eu la chance de transmettre ses gènes est née!

Astrid Velasquez Sanchez, Prix ACFAS IRSST — Maîtrise (Santé et sécurité au travail)

Astrid Velasquez Sanchez
Astrid Velasquez Sanchez
Photo : Michel Caron - UdeS

La jeune chercheuse se penche sur les facteurs qui font obstacle au retour au travail des travailleuses et travailleurs de plus de 50 ans. Astrid Velasquez Sanchez, ergothérapeute de formation, a repris les études à la maîtrise en sciences de la santé (recherche) après six ans de pratique. Elle soutient le fait que le retour au travail pour les 50 ans et plus est plus ardu que pour d’autres tranches d’âge. En effet, le risque d’incapacité prolongé se voit accru et les chances de reprendre le travail normalement sont minces. C’est ainsi que Mme Velasquez Sanchez remporte un prix ACFAS de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail.

Marie-Ève Yergeau, Prix de thèse en cotutelle Québec-France

Marie-Ève Yergeau
Marie-Ève Yergeau
Photo : Michel Caron - UdeS

Marie-Ève Yergeau a complété un doctorat en économie du développement, en cotutelle entre l’Université de Sherbrooke et l’Université de Montpellier. Elle avait préalablement réalisé une maîtrise en gestion du développement local et international à l’UdeS. La jeune chercheuse se spécialise en analyse de la pauvreté et des inégalités. Le sujet de sa thèse doctorale portait sur l’écotourisme au Népal et son impact sur la pauvreté. Mme Yergeau a donc passé quatre mois au Népal grâce à une bourse du Centre de recherches pour le développement international (CRDI). La récipiendaire du prix de thèse en cotutelle Québec-France est aujourd’hui associée de recherche à l’Institut d’étude du développement international de l’Université McGill.

Frédéric Couture, Prix d’excellence de l’Association des doyennes et doyens des études supérieures (ADÉSAQ) — Sciences de la santé

Frédéric Couture
Frédéric Couture
Photo : Michel Caron - UdeS

Frédéric Couture a fait son baccalauréat en pharmacologie à l’Université de Sherbrooke. Il a ensuite continué à la maîtrise en biochimie pour aboutir au doctorat. Ce dernier lui a permis de publier pas moins de 17 articles scientifiques. Cette prolifique production a été financée par le Fonds de recherche du Québec – Santé, les Instituts de recherche en santé du Canada et la Fondation du cancer de la prostate du Canada. Il collabore à l’occasion au journal scientifique European Journal of Cell Biology à titre d’éditeur invité. À la suite de son doctorat, M. Couture s’est joint au Centre de recherche de transfert technologique TransBIOTech où il fait de la recherche appliquée en biochimie et en sciences. Il enseigne également en pharmacologie.

Félicitations aux étudiantes et étudiants de l’UdeS et à tous les récipiendaires!