Clôture de la campagne majeure D’avenirs et de passions

L’Université de Sherbrooke recueille plus de 115 M$

L’Université de Sherbrooke annonçait aujourd’hui la clôture de sa sixième campagne majeure de financement ayant pour thème  D’avenirs et de passions. En présence de grandes donatrices et de grands donateurs, de relayeurs et de membres de la communauté universitaire, le président de la campagne majeure M. Normand Legault et le recteur de l’Université de Sherbrooke, le professeur Pierre Cossette, ont eu l’honneur de dévoiler des résultats hors du commun pour cette campagne. C’est un montant de 115 480 261 $ qui a été recueilli, dont 26 437 112 $ proviennent de la communauté universitaire, incluant 8 905 580 $ des étudiantes et étudiants. Il s’agit d’une grande réussite pour l’Université de Sherbrooke.

« Nous pouvons nous réjouir et être très fiers de ces résultats spectaculaires. Ils témoignent d’une mobilisation sans précédent de notre communauté universitaire, mais aussi de l’engagement profond de donatrices et de donateurs envers l’Université de Sherbrooke. Les dons reçus nous ont permis de mettre en œuvre plus d’une cinquantaine de projets porteurs qui ont des retombées concrètes dans la vie de toute la population », s’est exclamé le recteur Pierre Cossette.

« Quelle fierté pour moi d’avoir pu présider la campagne  D’avenirs et de passions. D’ailleurs, elle porte bien son nom, puisqu’au-delà de l’excellence, l’Université de Sherbrooke en est une de passions. Chaque personne qui s’est engagée dans cette campagne y a mis tout son cœur et son dévouement. C’est ce qui en fait une réussite exemplaire. Je tiens à remercier tous les donateurs pour leur générosité et pour avoir contribué à faire de l’Université un milieu enviable et recherché », a ajouté le président de la campagne M. Normand Legault.

Outre ses résultats financiers exceptionnels, cette campagne représente un virage majeur pour l’Université de Sherbrooke et consolide son rôle de leader en matière d’innovation, de partenariat et d’entrepreneuriat. Les projets réalisés en témoignent : qu’il s’agisse du studio de création Fondation Huguette et Jean-Louis Fontaine qui est en construction présentement, de l’Accélérateur entrepreneurial Desjardins, du Laboratoire de simulation clinique, de la chaire en neuroinformatique ou des différentes cliniques d’aide à la population, ces projets permettent de former une relève compétente, apte à répondre aux enjeux de la société.

« Maintenant, plus que jamais, l’Université de Sherbrooke se positionne comme contributrice de notre société. Cette campagne démontre la valeur ajoutée de mobiliser des partenaires et de s’engager ensemble à accroître notre impact dans nos milieux. Je tiens d’ailleurs à souligner le travail et la vision de la direction précédente qui a su propulser l’Université dans cette campagne historique », a mentionné le recteur.

De nombreux projets qui répondent aux besoins croissants de la société

Plusieurs étudiantes et étudiants étaient présents à la cérémonie pour témoigner concrètement des retombées de ces projets sur leur formation et pour la population.

  • Pour William Leclerc Bellavance, directeur général du REMDUS, le soutien accordé aux étudiants par le biais de bourses d’études leur permet de concentrer leurs efforts sur la réussite de leur cursus scolaire, un avantage indéniable qui assure une formation d’une relève de qualité. Le REMDUS a d’ailleurs profité de cet événement de clôture pour annoncer à nouveau son soutien en octroyant 500 000 $ à cette campagne.
  • Pour Félix Guay-Dufour, étudiant au doctorat en psychologie organisationnelle, le Centre RBC d’expertise universitaire en santé mentale, où il a œuvré, en est un bel exemple puisqu’il tente de répondre de façon la plus optimale possible aux besoins des jeunes.
  • Pour Aghiles Abbad, étudiant en médecine, c’est un atout dans sa formation de pouvoir se former dans le laboratoire de simulation clinique qui est à la fine pointe de la technologie. Un lieu unique que peuvent utiliser les professionnels de la santé en Estrie.
  • Pour Pamella Jacques, étudiante en adaptation scolaire et sociale, le don du Groupe Banque TD a permis de mettre en place la clinique mobile Pierre-H.-Ruel. Pour elle, c’est un privilège de pouvoir allier la théorie à la pratique et d’intervenir auprès d’élèves en difficulté directement dans leur milieu scolaire.
  • Pour Érika Simard-Dupuis et Santiago Pérez Bedoya, étudiants en éducation, le soutien accordé par BMO Groupe financier est important pour l’avancement de la persévérance scolaire, puisqu’il permet de faciliter le repérage précoce des difficultés chez les élèves à risque et d’optimiser leur formation en tant que futurs enseignants.
  • Pour Florence Gauthier, étudiante en droit, la modernisation de la bibliothèque de la Faculté de droit était un incontournable; c’est maintenant un lieu adapté pour former une relève juridique de grande qualité.
  • Pour Karina Goulet, étudiante en kinésiologie, la clinique de kinésiologie est le lieu tout indiqué pour mettre en pratique ses connaissances, tout en aidant concrètement la population à améliorer sa condition physique.
  • Pour Steve Dagenais Bellefeuille, étudiant postdoctoral, l’engagement des partenaires a eu un impact inestimable sur son parcours universitaire et particulièrement sur ses activités de recherche. Que ce soit par le biais du soutien offert par l’ACET à Immune Biosolutions, par le programme de bourse Mitacs ou par l’appui du Groupe de partenariat d’affaires de l’Université de Sherbrooke, l’accompagnement reçu a permis de propulser son projet en innovation en entreprise. Tout cela est rendu possible grâce notamment au don de la Ville de Sherbrooke au Pôle entrepreneurial.
  • Pour François Rheault, étudiant en informatique, le soutien accordé pour la création de la Chaire en neuroinformatique permettra de mieux diagnostiquer et traiter des maladies touchant le cerveau humain. Déjà, une centaine de patients par année bénéficient de ces recherches.

Cette sixième campagne est la plus ambitieuse réalisation philanthropique depuis la création de l’Université de Sherbrooke. Elle a débuté auprès de la communauté universitaire en 2012 et auprès des partenaires en 2015. Cette campagne historique met de l’avant des projets d’envergure qui ont des retombées dans toutes les sphères de la société.